Accusé levez-vous Afrique France Langue serpentine Opinion Politique Sur le poteau

La CPI a la joie de vous annoncer que le couple SARKOZY -OUATTARA vient de mettre au monde deux jumeaux

La CPI ( Cour de Procréation Internationale ) a la joie de vous annoncer que le couple SARKOZY -OUATTARA vient de mettre au monde deux jumeaux : Luis Moreno OCAMPO et Fatou BENSOUDA. Les deux bébés vampires procureurs à la CPI , sont actuellement dans de sales draps depuis les révélations de MEDIAPART qui démontrent les liens incestueux du couple SARKO- ADO.

Dans les 40 000 documents secrets de la CPI tombés entre les mains des journalistes français, on y apprend que sur instruction de Nicolas SARKOZY, le premier procureur de la CPI, Luis Moreno OCAMPO , a exigé à la CPI en avril 2011, de garder prisonnier le Président de la Côte d’ Ivoire Laurent GBAGBO, pour permettre à Alassane OUATTARA de gouverner.


Fatou BENSOUDA a juré trois fois trois au carré, qu’elle ne souvient même plus de son frère jumeau OCAMPO et n’a jamais été en contact avec lui. Et pian! La voici trempée dans la sauce. Dans un email adressé à son prédécesseur procureur le 14 septembre 2013, BENSOUDA écrit : 《 cher Luis, j’espère que tu vas bien (…) Rien de nouveau ne se passe en dehors du fait que nous nous préparons pour le procès du 10 septembre. La défense nous accuse de cette conspiration par nous et les diplomates pour emmener les témoins à mentir (…) Sur l’autre front que nous avons discuté, si nous pouvons parler, je vais vous mettre à jour》.

Par ailleurs, un autre email du 10 mars 2014 prouve que l’ancien procureur et Fatou BENSOUDA sont restés en contact permanent.
Déjà, le 14 septembre 2017, Juan BRANCO, fonctionnaire à la CPI , avait avoué : 《il y a eu fabrication de faux témoins 》. Puis c’était le tour de la juge Christine Van Der WYNGAERT. Dans la tourmente, la CPI a annoncé la suspension de deux de ses fonctionnaires, sans révéler leur identité. Un incendie criminel a été provoqué vendredi par un co- détenu de GBAGBO, juste après que la CPI ait annoncée qu’elle reportait le procès jusqu’au 6 novembre 2017, sous prétexte qu’il n’y a plus d’argent pour financer les audiences programmées.


Reports d’audiences, débats futiles, témoins inutiles, tout est fait pour rallonger l’ emprisonnement de GBAGBO. Tout confirme cet aveu de SARKOZY devant les journalistes français à l’ Élysée le 22 juin 2012: 《 On a sorti GBAGBO, on a installé OUATTARA 》.


J. REMY NGONO
Le couple SARKO -ADO et leurs jumeaux procureurs sont actuellement fiévreux et en arrêt conspiration.

Commentaires

Articles Similaires