La CPI est vraiment devenue la Comédie Pénale Internationale, sauf qu’elle ne fait plus rire. Alors qu’elle a blanchi Laurent Gbagbo et Blé Goudé en les déclarant ” acquittés “, elle va continuer à bloquer ces derniers en prison pour permettre à la procureure de trouver des arguments jusqu’au 23 janvier. Puis, une nouvelle audience […]Continuer la lecture
C’était donc ça ! Tout se tient finalement, dans cette espèce d’imbroglio, que dis-je, de mascarade judiciaire ! Alors, explication de texte : la procureure, où ce qui en tient lieu, ou plus exactement la négresse de service , la gambienne Fatou Bensouda , qui sert de caution à cette forfaiture, a reçu de la […]Continuer la lecture
Les juges de la CPI viennent de rejeter ce mercredi la demande du procureur de maintenir l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo en détention, après avoir annoncé mardi son acquittement pour crimes contre l’humanité. “A la majorité, la chambre (…) rejette la requête présentée par le procureur de maintenir M. Gbagbo et M. Blé Goudé (ex-chef […]Continuer la lecture
Ça fait 8 ans maintenant qu’on espère et attend la  libération du Président Laurent Gbagbo. Ça avait commencé le 5 décembre 2011 à la Haye, et ça se termine , ce mardi 15 janvier 2019. La décision est enfin tombée à 11 h 15 ! La Cour pénale internationale (CPI) a “fait droit aux demandes […]Continuer la lecture
Si la Cour pénale internationale ne veut pas apparaître comme l’instrument des grandes puissances, son mode de fonctionnement doit lui permettre de mettre fin aux procédures engagées contre des criminels fabriqués, qui lui sont déférés uniquement au nom des intérêts géopolitiques. Les juges de la Cour pénale internationale (Cpi) ont autorisé le président Laurent Gbagbo […]Continuer la lecture
Dans la nuit du 24 mai 2018, les images du carnage orchestré par l’armée camerounaise à Menka, village de la localité de Santa, avaient fait le tour du monde. Des femmes, enfants sommairement exécutés ou pendus, des corps traînant par terre dans des mares de sang. Le porte-parole de l’armée camerounaise avait justifié ces massacres […]Continuer la lecture
Après le 13 ème refus de libération de Laurent Gbagbo par la CPI, le dossier politique de cette affaire qui implique la France a été portée devant l’Assemblée nationale française  dans le cadre de sa session ordinaire de 2017-2018, lors de la séance consacrée aux questions au gouvernement. C’est dans le cadre des questions relatives […]Continuer la lecture