Afrique Sports Sur le poteau

UN INTERNATIONAL GABONAIS AVOUE AVOIR SACRIFIÉ SA MÈRE , COUCHÉ AVEC HOMMES, SOEUR, TANTE…

C’est la confession du siècle, et elle ressemble à un film d’horreur, en direct à la télé. Shiva Star N’zigou a déballé le côté nauséabond des pratiques mystiques  de certains footballeurs africains prêts à signer le pacte avec le diable pour la gloire. Rapports incestueux et homosexuels, sacrifice humain de sa propre mère, rituels diaboliques avec son père, l’ex-international gabonais, Shiva Star N’Zigou est devenu la star du bêtisier en se dévoilant  publiquement lors d’une cérémonie religieuse sur la chaîne chrétienne Tv2 Vie.

Sélectionné  à 30 reprises, il avait inscrit  10 buts sous les couleurs du Gabon et était une idole, d’autant plus qu’il était l’un des rares Gabonais professionnels ayant évolué dans un club français de renom. En effet,  Shiva Star N’Zigou avait évolué sous les couleurs de Nantes durant 4 ans, entre 2001 et 2005. Ensuite, il sa carrière commença à décliner. Il fit un crochet à   Gueugnon en 2005 avant de signer à  Reims où il évolua entre 2005 et 2010. L’attaquant gabonais s’était éteint comme une bougie. Plus de vitesse, plus de talent, plus de club, plus rien. Comme Rashidi Yekini qui avait sombré dans le délire pour finir par aller mourir entre les mains des gourous, Shiva Star N’zigou entendait des voix, parlait seul, et s’était réfugié dans une église. Il a repris une activité sportive en qualité de préparateur physique du CO Cerizay Football.

Complètement reconverti , l’ex international gabonais s’est livré à une confession publique lors d’une cérémonie religieuse filmée.  dans son pays natal. ” Le sang de ma mère est tombé sur moi. Je demande pardon au Seigneur” , avoue t-il. Il détaille: “Ma mère est décédée par rapport à mon football, elle a été sacrifiée en fait . Parce que j’ai signé beaucoup de contrats et que ça ramenait beaucoup d’argent à la famille, ça amenait des discordes. Et mon père, pour garder tout l’argent pour lui, a décidé de sacrifier ma mère pour que son esprit me soit accolé et que je réussisse encore plus dans le football. Et c’est ce qui a été fait. Mon père me l’a dit en songe. Moi je n’étais pas d’accord, j’avais refusé, mais malheureusement ça s’est fait. (…) Pour le Seigneur, on a participé, donc le sang de ma mère est tombé sur moi. Donc je demande pardon au Seigneur.”

On croit qu’il délire puisqu’il parle de songe. Mais la confession prend une autre tournure lorsque, bien lucide,  dévoile  d’autres actes effroyables dont il revendique être l’auteur: “Quand j’étais plus jeune, j’ai eu des rapports sexuels avec ma tante. Je les ai reproduits sur ma sœur. J’ai aussi couché avec un ami à moi, un homme. J’ai aussi eu une autre relation de longue durée avec un homme, qui était aussi un ami à moi.” Toutes ces horreurs rien que pour briller sur un terrain de football! Et pour ne remporter ni trophée, ni Ballon d’Or!

Le moins étrange est  que Shiva Star N’Zigou ait également avoué que ses papiers et sa date de naissance avaient été falsifiés et qu’en réalité, il avait “cinq ans de plus” , soit 39 ans au lieu de 34. Pratique banale des footballeurs africains qui sont toujours rattrapés par l’âge et les mauvais esprits qu’ils invoquent, lesquels les poursuivent toute leur vie.

 

Commentaires

Articles Similaires