J’ai dit en son temps que l’heure de l’éveil a sonné. Mes chers compatriotes, si d’aventure nos hommes politiques ont semblé prendre la politique pour un jeu, il apparaît aujourd’hui que l’heure est grave, l’avenir du pays est sombre, bien sombre. Et si, sous ses apparences bon enfant, Paul BIYA semble avoir envoûté tout un […]Continuer la lecture
Comme hier, la question anglophone qui a viré en conflit armé, de la question  bamiléké dans l’ensemble national Cameroun, apprenons de nos erreurs. Dès le début, il s’est agit, autour de la question anglophone de la place de cette entité socio-linguistique dans l’ensemble national. Pour dire les choses plus simplement, il était question de savoir […]Continuer la lecture
Mobilisation exceptionnelle de la diaspora camerounaise dans les rues des villes occidentales durant tout le week-end. Jamais les Camerounais ne s’étaient levés comme un seul homme de l’Amérique en Europe pour crier leur colère contre Paul Biya. Des mamans traînant avec des poussettes, des handicapés s’appuyant sur leurs béquilles, des personnes du troisième âge, ont […]Continuer la lecture
Par Sam Séverin ANGO J’interpelle ici Cyrille Châtelain Ewolo,fondateur du forum BONJOUR LA PRESSE, avec qui nous avions échangé sur l’affranchissement de Cabral, où je m’insurgeais contre ceux qui tentaient de jeter l’opprobre sur ce personnage que j’ai bien connu, parce qu’ayant contribué à propulser sa candidature. Aujourd’hui, les bras m’en Continuer la lecture
Monsieur le Président du jury, Honorables Membres du Conseil constitutionnel, Mon nom est Kamto Maurice. Je suis né le 15 février 1954 à Bafoussam. Bafoussam indique un lieu géographique au Cameroun. Suivant notre nomenclature ethnique au Cameroun, je suis Bamiléké. Mais je me suis toujours considéré comme camerounais avant toute chose. D’abord en raison de […]Continuer la lecture
Par Kand Owalski Monsieur le Président, J’espère que cette nomination qui cadre pourtant avec votre stature au sommet du conseil constitutionnel ne vous causera pas d’ennuis au sein du sérail. Il se dit que le vrai président est très sensible à tout ce qui se rapproche de son pouvoir; je comprendrais de ce fait que […]Continuer la lecture
PIQÛRE DE RAPPEL _par Hubert KAMGANG_ *LE REFUS CATÉGORIQUE DU RÉGIME NÉOCOLONIAL DE YAOUNDÉ D’ORGANISER DES ÉLECTIONS PROPRES* M’A FAIT ÉCRIRE CE QUI SUIT : « Ceci doit être dit et redit : LE PROBLÈME CAMEROUNAIS SE POSE EN TERMES DE LUTTE DE LIBÉRATION, LIBÉRATION VIS-À-VIS DU NÉOCOLONIALISME, ET NON EN TERMES D’ALTERNANCE DÉMOCRATIQUE ; […]Continuer la lecture