Dans l’assaut du département du Noun, les Bamum qui ont accepté venir au meeting du professeur Maurice Kamto, président du  MRC, et candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2018, ont reçu chacun 2000 Francs CFA et ont encouragé donc l’instance dirigeante de ce parti à multiplier ce genre de descente sur le terrain. Permettez- moi de […]Continuer la lecture
Par Dieudonné Essomba L’initiative de Monseigneur Tumi, par-delà des exigences parfois exorbitantes, est très salutaire et mérite d’être suivie avec intérêt. Ceux qui se font des illusions sur l’éradication du mouvement sécessionniste par les moyens militaires se trompent lourdement. Une guérilla sécessionniste n’a pas pour vocation de battre l’armée : elle n’en a pas les […]Continuer la lecture
L’Afrique francophone est un endroit insolite où l’intelligence se mesure au nombre de diplfômes obtenus. La plupart du temps, ils se baladent en costume-cravate et on les appelle “intellectuels”. Ce sont des gens qui aiment quand ils parlent et que personne ne comprend ce qu’ils disent. Le meilleur compliment qu’on puisse leur faire c’est : […]Continuer la lecture
Monseigneur et Cher Cousin, Vous me contraignez à m’adresser à vous à travers cette première lettre ouverte. Toutes mes tentatives discrètes, depuis votre désignation à la tête de l’Archidiocèse de Yaoundé pour freiner votre élan de cupidité n’ont donné aucun résultat. J’ai utilisé divers canaux y compris la Nonciature apostolique. Ma dernière tentative date du […]Continuer la lecture
Le 4 août 1983, Thomas Sankara prenait le pouvoir. Le pays s’appelait le nom colonial de Haute Volta. Il engagea la révolution ” sankariste ” tambour battant. Un an seulement après, le 2 août 1984, le président Sankara signe une ordonnance qui sera appliquée deux jours plus tard: les Voltaïques s’appellent désormais Burkinabè, citoyens du […]Continuer la lecture