Accusé levez-vous Afrique Langue serpentine Opinion Politique Sur le poteau

Dernier défilé de mode du Kabilisme

Dernier défilé de mode du Kabilisme

« En aucun cas, le président ne va violer la constitution. Nous ne sommes dans aucune procédure de modification de la Constitution qui passe par un référendum. Nous sommes dans les préparatifs des élections. La constitution ne prévoit pas que le président puisse se représenter une troisième fois consécutive », a affirmé Lambert Mende porte-parole du gouvernement de la RDC sur Voice of America. Le perroquet qui chante les cantiques à la gloire du dictateur congolais, affirme que Joseph KABILA ne sera pas candidat à sa propre succession pour l ‘ élection présidentielle 2018.

Le deuxième et dernier mandat de l’ancien chauffeur de taxi Kabila s’est achevé le 20 décembre 2016 mais il continue à danser le Ndombolo tango à reculons. Sa répression sur les populations et l’église est devenue diabolique. 50 morts pour la répression des manifestants rien que pour les 19 et 20 septembre 2016

Au pouvoir depuis 2001, KABILA veut confisquer le trône à vie comme ses pères et pairs de l’Afrique francophone, l’église catholique est déterminée et mobilisée derrière le peuple: « Loin de nous intimider, le pouvoir a renforcé notre détermination et notre volonté de jouir de notre droit constitutionnel de manifester publiquement .Nous irons jusqu’au bout ».

Pendant ce temps, les autres peuples disent de l’ Afrique centrale croupissent sous la dictature et la misère, en disant que c’est Dieu qui donne le pouvoir. Comme les Burkinabè, Togolais et Congolais sont entrain de pousser leurs tyrans dehors, selon la formule de Thomas SANKARA: 《 seule la lutte libère 》.

J. REMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires