Afrique Moyen-Orient Opinion

ÉGLISE DES FEMMES SANS CALEÇON

《 Dieu est amour》, disent les Saintes Écritures. En plus de l’église de l’amour et l’église de l’épouse de Jésus qui prolifèrent en Afrique, un pasteur Kenyan vient de créer l’église des femmes sans caleçon. Les femmes sont interdites de porter le moindre sous-vêtements à l’office religieux

Révérend  Njohi, pasteur de l’Eglise Lord’s Propeller Redemption à Nairobi (Kenya),  interdit à ses fidèles féminines de porter des sous-vêtements lors de l’office religieux.
Selon le Kenyan Daily Post,
cette mesure permettait à Dieu d’« entrer librement » en chair, en os et en esprit.

« Quand les gens vont à l’église, ils doivent être libres de corps et d’esprit pour recevoir Dieu, au lieu d’être entravés par les sous-vêtements », se targue ce nymphomane dont les nuits de prières se transforment souvent en séances de massage sans soutane.

Les fidèles qui tenteraient d’enfreindre la nouvelle règle risquent de graves sanctions disciplinaires, et même l’enfer. Le nouveau  jardin d’ Éden où la consommation de la pomme d’ Adam est le premier commandement est donc créé sur une terre africaine, au Kenya, pays de Jomo Kenyatta qu’il disait:《 quand les blancs sont venus en Afrique, ils avaient la bible et nous les terres. Ils nous ont appris à prier les yeux fermés. Quand nous les avons ouverts, ils avaient la terre et nous la bible 》. Maintenant, les pasteurs se servent aussi de la religion pour escroquer le sexe.

Pendant ce temps, l’élection miss Arabie saoudite s’est très bien déroulée avec des femmes couvertes de voiles de la tête jusqu’aux orteils. On soupçonne que les membres du jury ont été autorisés à les voir en maillot  de bain ou en tenue d’église sans caleçon, avant de choisir les trois meilleures candidates du podium ci-dessous.

J. RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires