Accusé levez-vous Afrique Opinion

UN JOURNALISTE DÉNONCE CABRAL LIBII COMME UN PION DU RÉGIME

Actes 1. JULES MANANGA, AGENT DE LA DGRE ET MILITANT DU RDPC LE GÉNÉREUX AMI DE CABRAL LIBI.

Hier ils vous parlaient de primaires. Lui-même  n’a rencontré aucun candidat pour expliquer comment il allait les organiser. Après, il parle de coalition à 8 où rien. Pourtant il sait que les cautions à l’élection de Ndifor ou Garga ont été payées par Paul Biya. Puis, ils disent on ne veut même plus. Pourquoi nous? En réalité, ce garçon de Cabral Libii  qui n’a jamais gagné honnêtement un salaire dans sa vie, n’a jamais travaillé pour renverser Paul Biya. Car c’est un pion de Paul Biya à l’élection présidentielle.

Pour comprendre cela, regardons d’abord ceux qui l’entourent avant de s’attaquer au reste. Profilons un peu ses amis quoi! Dis-moi avec qui tu marches, je te dirais qui tu es.

Dans la galaxie Cabral, il y a un individu dont certains ont entendu parler. Il s’appelle Jules Mananga. Installé aux États-Unis depuis de nombreuses années, Jules Mananga est ce qu’on appelle dans le jargon des services de renseignement Honorable correspondant de la Direction Générale de la Recherche Extérieure ( DGRE) , plus précisément dans l’État du Maryland, près de Washington.

Propriétaire d’un grand restaurant-cabaret dénommé KITCHEN NEAR YOU, il invite de temps en temps des artistes camerounais aux États-Unis pour jouer de la musique live dans ledit restaurant. Cet endroit devenu un grand temple pour Africains noirs,  notamment les Camerounais aux États-Unis, est aussi devenu un puissant receptacle de toutes les informations qui circulent dans les milieux camerounais. Ce qui permet donc aisément à Mananga de convoyer des informations de première main à la DGRE.

Membre très actif du RDPC aux États-Unis depuis plusieurs années, Mananga qui est aussi un grand spécialiste du montage, est très fréquent dans les services diplomatiques du Cameroun aux États-Unis où il livre des informations sur tout ce qui est hostile au régime en place. Les activistes camerounais basés aux États-Unis en savent quelque chose.

C’est Jules Mananga qui d’ailleurs a “beaucoup d’argent “ comme les espions dans la mafia, organisera toute la mise en scène du premier voyage de Cabral Libi aux États- Unis pour lui faire goûter des plaisirs de la vie et consolider dans sa tête l’ambition de son “ poulain “ qu’il peut devenir président de la République.

La mise en scène a donc été préparée et toutes les procédures de visa assurées par Mananga. Quelques temps après, notre candidat à la présidentielle s’est donc retrouvé aux Etats- unis, et c’etait là le debut de la premiere partie de la farce. Il dormait chez Mananga. La photo ci dessus de Cabral Libii est prise dans la résidence de Jules Mananga.

Achat de costumes de trois pièces, location de vehicules classe pour les deplacements, photos devant l’hôtel de Donald Trump, bains de foules imaginaires avec le vide , le tout dans un montage pathétique. Il fallait faire croire au peuple que Cabral Libii  peut devenir président en deux mois.

Tenez-vous tranquilles, il passera un mois aux États- Unis et ce mois coïncidait avec la fin des inscriptions sur les listes électorales. C’est à dire la fin de l’opération 11 millions. Cabral Libii lui même n’était pas au Cameroun pour évaluer. Il était aux États- Unis et quand il rentre alors que visiblement l’opération n’a pas marché, il se voit déjà un destin présidentiel. Est- ce que ce n’est pas la sorcellerie? Du moins revenons à nos moutons.

Ainsi aux États Unis, tous les soirs, certains Camerounais assoiffés de changement qui avaient été bluffés par le jeune homme étaient contactés par Mananga et Cabral se chargeait de les recevoir dans le domicile de Jules Mananga pour mieux recueillir leurs intentions. C’est donc chez un agent de la DGRE camerounaise que se finalise l’ambition présidentielle du “ Macron Camerounais”.

Notre agent de la DGRE va mettre les petits plats dans les grands . C’est lui qui financera et organisera les voyages de Cabral Libii  à l’extérieur ( Europe, Afrique, États-Unis). Savez-vous que Cabral Libii  est le seul candidat dans l’histoire des présidentielles dans le monde qui, au moment de l’ouverture de la campagne, était encore en villégiature à l’étranger? Même pas dans le pays qu’il veut diriger. Après deux meetings, alors qu’une campagne n’a que 14 jours, lui le “ jeune” suspend sa campagne pendant trois jourd sous prétexte qu’il est fatigué et prendra ses quartiers au Hilton. Un hôtel truffé de caméras et de flics. Pour un opposant curieux n’est ce pas? Mais avançons quand même. Revenons à Mananga, ce personnage intéressant.

Après l’annonce de la candidature de Cabral Libii, Mananga entre dans les manœuvres. Pour lui, qui ne se cache pas. Il faut mobiliser 200 millions Fcfa pour la campagne présidentielle. 200 millions de Fcfa! Incroyable! Même pas l’argent d’une villa. La tournée européenne de Cabral leur aura permis de collecter moins de 15 millions de fcfa. Aux États-Unis, il a reçu moins de 10 millions de fcfa. Or, une campagne présidentielle c’est en terme de milliards fcfa. Ou Cabral Libii  a t’il reçu l’argent pour la campagne? Allez voir Jules Mananga. Notre espion a certainement un début de réponse à cette question.

Mais Jules Mananga n’est pas seul. Dans les prochaines heures on parle de Cabral LIBI lui même et de l’opération 11 millions.

BORIS BERTOLT

Commentaires

Articles Similaires