Europe Sports

LOPETEGUI, PREMIER ENTRAÎNEUR VIRÉ 2 FOIS EN 4 MOIS!

L’Espagne sous Lopetegui…

Julen Lopetegui avait une vie tranquille.  Invaincu en 20 matchs avec la sélection espagnole, il était cité parmi les favoris pour remporter le Mondial. Mais,  à la veille de la coupe du monde, le voilà qui tombe dans le piège de Florentino Perez qui cherche un bouclier pour le protéger suite au départ de Zinedine Zidane. Le 12 juin 2018, il dit oui au président Perez d’occuper le banc de la Maison Blanche après le tournoi. Mais, Perez se précipite à faire l’annonce avant même la signature du contrat. Le 13 juin 2018, voilà Lopetegui viré par la Fédération espagnole. L’Espagne coule en coupe du monde. Le 28 octobre, le Real Madrid coule comme le Titanic.

Du sommet au fin fond du trou, Julen Lopetegui  avec 14 matches dirigés seulement, est devenu le second entraîneur de l’histoire du club à être viré le plus rapidement. Depuis 1929, seul José Antonio Camacho a fait pire avec 6 petites rencontres en 2004. Il aura fait que 4 mois pour 14 matchs, 14 buts inscrits et 14 buts encaissés. Il devient le premier entraîneur de l’histoire à être licencié deux fois en l’écart de 4 mois!

Après la fessée humiliante au Camp Nou,  5 buts à 1 face au FC Barcelone lors du Clasico, le sort du technicien espagnol était scellé . Le coach merengue a même fait ses adieux aux joueurs après la rencontre et est sorti seul de l’avion. Mais Antonio Conte qui devait le remplacer n’a finalement pas été accepté par les joueurs cadres du vestiaires dont Ramos qui avait pris contact avec son compatriote Azpilicueta qui lui a révélé que l’ancien entraîneur de Chelsea n’était pas une bonne pioche pour le Real. Julen Lopetegui a donc dirigé sa dernière séance aujourd’hui à Valdebebas, centre d’entraînement de la Casa Blanca, à huis clos. Après une réunion du conseil d’administration qui a démarré  à 18 heures, Lopetegui a été limogé.

Quatre défaites en dix journées. Depuis septembre et la cinquième journée la Maison Blanche aligne un piteux bilan: quatre défaites et un nul, deux buts marqués et 11 encaissés, 9 ème du classement à 7 points du FC Barcelone.
Dans son communiqué, le Real Madrid annonce aussi que Santiago Solari est nommé “provisoirement” à la tête de l’équipe. Peut-il faire les miracles avec cet effectif qui semble au bout de course?

Annoncé comme le successeur de Julen Lopetegui par la radio espagnole Onda Cero dimanche, Antonio Conte n’est finalement pas si proche du Real Madrid que cela, à en croire les informations de As et de La Sexta. Les négociations entre les deux parties seraient au point mort.

À peine  l’Argentin Santiago Solari en charge du Castilla,  qu’on cherche déjà son successeur au plus tard à la prochaine trêve internationale. Le nom de Roberto Martinez, sélectionneur de la Belgique, est évoqué par Marca, mais cette option est annoncée comme compliquée. José Mourinho avait été sollicité, mais a décliné l’offre. Voilà donc le Real Madrid, en fin de cycle, qui se retrouve dans un cycle d’instabilité.

Commentaires

Articles Similaires