Europe Sports Sur le poteau

DEMBELE LE MAUDIT DEVIENT LE SAUVEUR DU BARÇA

Invisible, fantôme depuis le mois de février, Diego Costa, traînant sa carcasse comme un vieux camion en panne, n’avait plus marqué depuis 18 matchs consécutifs en Liga. Et pour un match qui ressemblait à une finale pour la première place du championnat, c’est lui qui, après plusieurs gestes d’anti-jeu, se transforme en héros en punissant le FC Barcelone à presque 10 minutes de la fin de la rencontre.

Alors que Dembele est devenu un paria dont le Barça cherche à se débarrasser, c’est lui qui, entré à 10 minutes de la fin du match, permet à un Barça sans carburant, de revenir dans le match en accélérant le jeu, en créant les différences, et en égalisant à la 89 ème minute. Le FC Barcelone revient de loin. De très loin, alors qu’il se dirigeait vers sa deuxième défaite d’affilée en Liga

Après avoir  été battu sur la pelouse du Betis Séville (3-4) pour le compte de la douzième journée de Liga, le Barça, très décevant dans le jeu, conserve la tête du classement grâce à ce match nul à l’arrachée, dans les ultimes secondes.

Dembele, si décrié, devient le sauveur du Barça. Cependant, certains joueurs du Barça jouissent d’un statut d’intouchable au sein du vestiaire. C’est notamment le cas de Gérard Piqué, qui bénéficie de certaines libertés et se transforment en entraîneur sans jamais être critiqué.

Peu avant le 4ème  but contre Séville , Piqué était  complètement absent de la défense, préférant se positionner  en attaque. Le Betis en a profité pour apporter le surnombre qui était  impossible à régler avec juste Vidal.

Quelques minutes plus tard, pris de vitesse dans la moitié de terrain adverse, Piqué avait  laissé  filer son adversaire et force Rakitić à la faute. Le Croate avait  écopé de son deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion.  Piqué s’était également pris le bec avec ses partenaires Luis Suarez et Arturo Vidal. L’Uruguayen lui reprochait notamment de lui avoir pris le ballon et d’avoir désorganisé l’attaque des Blaugranas.

Quand le FC Barcelone perd, toute la presse catalane ne se concentre que sur Dembele. Mais quand le Barça est sauvé grâce à Dembele qui vient d’inscrire son cinquième but, on parle du caractère du club catalan et non de celles de Dembele.

Commentaires

Articles Similaires