Accusé levez-vous Afrique France Opinion

BAMKOUI, LE COLONEL TUEUR DE BIYA DÉMASQUÉ ET ENCERCLÉ À PARIS

 

Cet assassin que vous voyez en photo est arrivé en cachette en France le 31 mars 2018 avec un ordre de mission co-signé par Joseph Beti Assomo et Laurent Esso, respectivement ministre de la Défense et ministre d’État, ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

De sources fiables et confirmées par le journaliste activiste Rémy Ngono, Paul Biya le tyran décadent  qui ne compte que sur la terreur ,la violence et les assassinats de ses adversaires pour se maintenir au pouvoir, vient d’instruire à ses deux larbins Laurent  Esso et Beti Assomo de mettre en mission le sanguinaire directeur de la semil ( Sécurité Militaire),  le colonel Joël Émile Bamkui en Occident. Consigne : liquider par tous les moyens les activistes et journalistes politiques qui dénoncent son système corrompu , répressif et assassin.

Ce colonel villageois est arrivé en France le 31 mars 2018 , et a déjà  été très rapidement repéré par les services secrets français qui le filent comme une ombre, attendant qu’il essaye de passer à l’action pour le mettre hors d’état de nuire. L’hôtel où réside ce mécréant, les milieux qu’il fréquente ont d’ores et déjà été repérés par les forces spéciales françaises.

Ce villageois pense qu’on est au Nigéria, République bananière où il est allé cueillir Ayuk tabe Sisuku et ses camarades. Je suis citoyen et fonctionnaire français. Ma famille est française et, un villageois parti du Cameroun peut-il venir enlever ou assassiner un citoyen et haut cadre français chez lui aussi facilement?
Colonel de pacotille Joël Émile Bamkui, s’il te plait, ne viens pas te faire capturer en France comme un bandit. Tu es au courant comment on a mis aux arrêts ici  à  Paris ton prédécesseur, lui aussi colonel et bras droit du grand bandit ancien ministre Edgar Alain Mebe Ngo’o. S’il te plait   retourne dans ta République avant qu’on ne t’arrête pour tentative d’assassinat de citoyens placés  sous la protection de l’État français et de l’ONU. Repars comme tu es venu avec ton poison et tes frondes dans ta république  bananière et ton bas fond de l’Est du Cameroun boire ton kitoko et manger des rats palmistes.
Tu es encerclé et démasqué.
Junior Zogo
La voix des sans voix.

Commentaires

Articles Similaires