Non classé

UN HOMME DIT AVOIR DES RAPPORTS AVEC LE CHEVAL AVEC LE CONSENTEMENT DE L’ANIMAL

La zoophilie , pratique abominable, ignoble, répugnante,est une attirance sexuelle et éventuellement affective d’un humain pour un ou des animaux(bœuf, âne, chien, etc). Mais des personnalités respectées dans le monde en sont devenus parfois de fervents défenseurs de cette pratique bestiale et satanique.

L’ayatollah Komeiny , dans ” Tahrirolvasyleh quatrième volume,  Orme Darol, Gom , Iran, 1990″ , a écrit:
«l’homme peut avoir des rapports sexuels avec des animaux tel que les moutons, vaches, chameaux et ainsi de suite . Cependant il doit égorger l’animal après qu’il a eu son orgasme. Il ne doit pas vendre la viande aux gens de son village, cependant la vente de cette viande à un autre village proche est acceptable». Immoral!

Et voilà donc un Australien âgé de 31 ans, surpris à cheval sur un cheval, qui vient  d’écoper d’une peine de dix mois de prison . En plaidant non-coupable, le sauteur de cheval a affirmé avoir eu le consentement de l’animal, avant de s’engager. Problème: le cheval s’exprimait dans quelle langue? Il fallait donc ramener son épouse ” madame cheval” pour venir confirmer ou démentir à la barre. Madame ne s’est pas présentée.

L’ homme de 31 ans a donc été reconnu coupable de zoophilie après avoir eu des rapports sexuels avec un cheval avec lequel il n’avait signé aucun acte de mariage . Il a écopé de 10 mois de prison et 365 dollars d’amende seulement. L’indemnisation ne sera pas reversée au cheval, au propriétaire des écuries dans lesquelles il passait une formation . C’est grâce aux caméras de vidéosurveillance fraîchement installées que les rapports ont été découverts.

Pendant son procès, Daniel Raymond Webb-Jackson a continué à  plaider non-coupable, affirmant qu’il avait demandé préalablement son consentement à l’animal. Un consentement que le cheval aurait donc donné, étant donné l’acte de zoophilie. Le propriétaire de l’écurie a indiqué que la pouliche a changé subitement de comportement à la suite de ces événements : “Elle n’a que deux ans et elle est passée de très calme à très nerveuse. Elle a changé en 24 heures”.

Selon The Sun, la magistrate a estimé que Webb-Jackson était “malade”, d’autant que l’homme n’était pas à son premier coup d’essai. Grâce aux caméras de vidéosurveillance, deux autres actes de zoophilie ont pu être prouvés. Reconnu coupable de zoophilie, l’homme a aussi été jugé pour actes de cruauté envers un animal.

Kabitounou

Commentaires

Articles Similaires

Laisser un commentaire