Sports Sur le poteau

UN AVOCAT EXIGE PLUS D’UN MILLIARD D’EUROS POUR DÉDOMMAGER SALAH

 

Le lendemain  matin de la finale de la ligue des champions , le journal égyptien El-Watan a copieusement insulté Sergio Ramos, reprenant une formule qui s’est répandue sur les réseaux sociaux dans la nuit de samedi à dimanche: “Ramos le Chien”, “Animal”, “On se vengera”, “Saleté” . Des insultes d’une barbarie outrancière encore ont été relayées par  des analystes sportifs égyptiens sans oublier le célèbre homme d’affaires Naguib Sawiris, qui manque rarement une occasion de tweeter les grossièretés.

Le capitaine des ‘Merengue’,dans le collimateur de nombreux supporters, est devenu l’ennemi public numéro 1 dont la tête a été mise à prix à  100 000 000 dollars et les affiches collées même sur les pyramides en Égypte où à moins de trois semaines du début de la Coupe du Monde, Salah qui représente l’espoir de tout un peuple, est devenu une vraie affaire d’État . Dans un premier temps, une pétition a circulé sur internet demandant à l’UEFA de sanctionner le défenseur espagnol Sergio Ramos . Elle avait réuni plus de 100 000 signatures en 24 heures, preuve de la forte émotion suscitée par la blessure de le Pharaon. Puis, il y a eu un soulagement avec l’intervention du ministre des Sports et la confirmation de Salah lui-même indiquant qu’il sera bien présent au mondial en Russie. Son indisponibilité serait de trois semaines, ce qui veut dire qu’il ne manquerait que le premier match comme Carvajal.

Mais un avocat égyptien estime qu’un match manqué par Salah est un énorme manque à gagner à tout le peuple. Il a donc décidé d’aller d’exiger les indemnisations . Bassem Wahba a ainsi annoncé son intention de poursuivre devant les tribunaux Sergio Ramos, coupable selon lui d’avoir volontairement blessé Salah. “Il voulait volontairement lui faire du mal et il devrait être puni pour ses actions. J’ai déposé une plainte tout en contactant la FIFA”, a-t-il ainsi déclaré à la chaîne de télévision égyptienne.

Selon lui, la blessure de Salah est un drame provoqué en Égypte dont il est l’espoir , et la crainte de voir le meilleur buteur de la Premier League (32 réalisations) ne pas participer à un match au Mondial coûte cher, et c’est Ramos qui doit régler la note. L’avocat se sort ainsi sa calculette  quand il évoque les dommages et intérêts liés à cette blessure et rend l’addition: “Je demanderai une compensation, qui pourrait dépasser 1 milliard d’euros, pour les dommages physiques et psychologiques que Ramos a infligés à Salah et au peuple égyptien.” Une blessure, un match à plus d’un milliard d’euros après les insultes et les menaces de mort. Pourquoi ne pas simplement dire que c’est un dédommagement pour la fin de la carrière de Salah?

La Rédaction

Commentaires

Articles Similaires