Accusé levez-vous Culture

SEQUESTRÉ PAR SES ENFANTS DEPUIS TROIS MOIS,FOLY DIRANE SOMBRE DANS L’ALZHEIMER

Porté disparu en pleine matinée du 4 mai 2018 à 11 heures alors qu’il devait se rendre à une fête de mariage , on croyait que le célèbre animateur, chanteur, auteur, compositeur  Foly Dirane avait été emporté par les alluvions et les jubilations de la fugacité ambiante du week-end à  Yaoundé. Mais le lendemain, sans le voir rejoindre le domicile conjugal, son épouse Tatiana Dirane a été prise d’angoisse de voir son mari s’évaporer comme un fantôme, sans trace ni mot.

Elle a parcouru amis, connaissances, d’un bout à l’autre du Cameroun, remué ciel et terre, sans suite. C’est alors qu’après trois mois de recherches, elle a eu vent que son époux  a été enlevé par son fils Steve Dirane Tafen, professeur d’EPS au lycée de Nyom. C’est grâce à un mandat d’arrêt décerné contre ce dernier pour ” séquestration “, qu’il a été interpellé lors d’un match de volley, puis relâché sur intervention du président du club, fils du président du Sénat Marcel Niat Njifenji.

Dans son voice partagé dans les réseaux sociaux dimanche 5 août, Steve Dirane Tafen reconnaît qu’il a enlevé son père pour le soigner d’Alzheimer. Il soutient que Tatiana Dirane a caché la maladie de son père  à la famille, en prétendant qu’il avait eu deux AVC.

Or, Tatiana avait bel et bien alerté sa belle-famille de l’état de santé de son mari dans une correspondance d’une vingtaine de pages qui est restée sans réponse. En plus, Foly Dirane était bel et bien suivi par le professeur Nyamshi Alfred Kongnyu , spécialiste en neurologie, et avait également  subi plusieurs examens à l’hôpital central de Yaoundé. Plusieurs bilans de santé en font foi.

Sans une décision de justice, ni avis du médecin, Steve Dirane Tafen s’est senti investi du droit d’aller enlever son père du domicile conjugal tel un fagot de bois, à l’insu de son épouse légitime avec laquelle il a deux filles qui sont encore mineures. Séquestré et privé de téléphone, Foly Dirane a été trimballé tel un colis et serait actuellement enfermé chez l’une des soeurs de Steve, la nommée Mireille Nzepang, au quartier Deido, à Douala. Certains proches et amis qui avaient  tenté de joindre l’ancien animateur de la CRTV via le téléphone de Mireille Nzepang, sont tombés sur un Foly Dirane à la voix discordante, pleurant à chaudes larmes, perdant le fil des idées, se demandant où étaient passées sa femme et ses filles.

Alors que dans son voice Steve Dirane Tafen affirmait que son père allait déjà bien , dans les services du SED à Yaoundé où il a été  entendu ce lundi soir avant d’être laissé en liberté. L’avocat  qui l’assiste jure que Foly Dirane n’est pas en état de se déplacer jusqu’à Yaoundé et se sentirait bien avec ses vieux enfants. Sans preuve!

Il est légitime de venir en aide à son père, mais comment comprendre que le fils décide de le séquestrer , de bloquer tous ses comptes bancaires,  alors que son géniteur est marié? S’est-il soucié de ses petites soeurs que Tatiana élève seule? Pourquoi imposer à  un mari d’autrui l’abandon du foyer conjugal  alors que le couple n’est pas en instance de divorce? Pourquoi ne pas interner un malade dans un  hôpital agréé où il peut recevoir des visites de son épouse, ses amis, enfants et collègues?

En réalité, Foly Dirane étant privé de sa lucidité, est devenu la proie facile des enfants issus de ses deux premières épouses dont il est divorcé. Il doit prendre sa retraite en novembre prochain, et une somme conséquente chiffrée à quelques dizaines de millions lui sera versée par son ancien employeur . Voilà l’enjeu financier de ses vieux enfants parés d’habits de bienfaiteurs, guérisseurs et sauveurs.

Né en 1958, viré de l’émission ” Délire ” qu’il avait créé et présentait depuis le 15 mars 1991, Foly Dirane a été victime de conspirations et de coups bas qui ont entamé et déséquilibré  son mental. Le 17 juin 2016, il écrivait sur sa page Facebook: ” J’apprends avec stupéfaction à travers Cameroon Tribune de jeudi 17 juin 2016 que je suis malade, c’est la cause pour laquelle je ne suis plus présent sur les antennes de la CRTV télé (…) En tout cas, face à cette rumeur persistante, j’ai été soumis à tous les tests médicaux, y compris ceux de la schizophrénie, de la folie, et même du Sida. Conclusion: je ne suis pas un fou malade”. Effectivement, tous les bulletins d’examens des laboratoires qui avaient été déposés à la direction de la CRTV, le certifient.

Il y a à peine six mois, je causais avec Foly Dirane à travers wathsap vidéo. Nous rigolions , je lui répétais à l’envie qu’il était mon idole. Conscient qu’il était fatigué, il avait délégué les responsabilités à son épouse qui le suivait au quotidien et n’hésitait à faire appel à Sam Mbendé et Joseph Angoula Angoula. Privé de liberté, déraciné du cadre qui lui était familier, tout s’est retourné comme un mistral, plongeant Foly Dirane dans les vagues de l’ Alzheimer avant l’âge de 60 ans. Comme le disait Marcel Proust en 1919: ” Nous tenons de notre famille la maladie dont nous mourrons”.

J. RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires