Afrique Sports Sur le poteau

SAMUEL ETO’O ACCUSÉ D’IMPOSER L’HOMOSEXUALITÉ DANS LES LIONS INDOMPTABLES

Michaël Dopasse Pipelassi et Sébastien Ebala ont fait des révélations troublantes contre Samuel Eto’o sur sa prise de pouvoir et son contrôle du staff des joueurs des Lions Indomptables à travers des pratiques sexuelles de contre nature. Le premier exerce comme journaliste à Soleil FM, une radio située au quartier Omnisport à Yaoundé. Le second est un habitué des plateaux de radio de la capitale politique et consultant dans plusieurs émissions de certaines radios.

De sources proches de la chaîne Soleil FM, l’ancien capitaine des Lions Indomptables, Samuel Eto’o Fils cherche à obtenir la tête du journaliste et du consultant auteurs des déclarations stupéfiantes qui se sont répandues comme une traînée de poudre.

En effet, le 11 septembre dernier, soit 3 jours après la rencontre comptant pour les éliminatoires de la CAN Cameroun 2019 entre le Cameroun et les Comores qui s’est soldée par un match nul (1-1), au cours d’une émission de sport qu’il présente tous les jours de 6h à 7h sur Soleil FM, Michaël Dopasse a diffusé une interview de Sébastien Ebala dans laquelle il a dénoncé avec la vigueur qu’on lui connaît, un retour en force de l’homosexualité au sein des Lions Indomptables au regard de certaines figures présentes sur le banc de touche et parmi les joueurs de l’équipe nationale. Sans citer le nom de qui que ce soit.

Quelques jours plus tard, pluie de coup de fils. L’ancien capitaine des Lions, Samuel Eto’o, fou furieux, appelle à la radio. Son patron, Nyassa Soleil, ancien cadre du club mythique Canon Sportif de Yaoundé et très introduit dans le milieu du football camerounais, qui est aussi qualifié comme étant un membre du « réseau Eto’o».

De sources proches de Soleil FM, Soleil Nyassa a demandé à son employé Michaël Dopasse, sur ordres de Samuel Eto’o, de rédiger un communiqué dans lequel la radio se désolidarise de cette interview accordée à Sébastien Ebala et prend l’engagement de ne plus admettre ce dernier à la radio. Refus catégorique du journaliste qui dit assumer l’interview en question. Ce dernier, aux dernières nouvelles, est sous la menace d’un licenciement.

Contacté, Sébastien Ebala cite le nom de Serge Tamba, ancien animateur de Radio Siantou, directeur d’une boîte de nuit très célèbre de Yaoundé et autre soutien de Samuel Eto’o, comme celui qui a envoyé l’interview à Samuel Eto’o ainsi que les photos de lui et de Michaël Dopasse prises mardi dernier, au sociétaire de Qatar Sport Club.

Le même Serge Tamba, accuse Sébastien Ebala, est celui qui a pris contact avec lui et le journaliste de Soleil FM pour leur remettre dans  un hôtel de la place, une somme de 2 millions de francs CFA  chacun de la part d’un envoyé d’Eto’o pour taire cette affaire. Refus catégorique : « Samuel Eto’o a saisi le ministre de la Justice, Laurent Esso et le procureur général près la Cour d’appel du Centre, Jean Fils Kléber Ntamack pour nous traîner en justice », raconte Sébastien Ebala.

Cette interview produit de grosses vagues en ce moment dans les milieux du foot camerounais. De sources dignes de foi auprès de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), des anciens Lions indomptables sont très remontés par ce qu’ils considèrent comme la confiscation de l’équipe nationale fanion et de la Fecafoot par Samuel Eto’o.

Selon les indiscrétions du consultant, Samuel Eto’o serait aussi en froid avec Vincent Aboubakar qui serait en désaccord avec certaines pratiques qui seraient à l’encontre de sa religion. Non sélectionné par Clarence Seedorf qui aurait été imposé par Samuel Eto’o, Benjamin Moukandjo, ex-capitaine qui a conduit les Lions Indomptables au dernier sacre en 2017, vient d’annoncer sa retraite internationale à 29 ans à travers un communiqué.

“J’ai pris connaissance de ma non sélection dans la première liste de joueurs appelés pour la campagne préparatoire des Lions Indomptables à la CAN 2019 et des déclarations du sélectionneur national, Mr Clarence Seedorf.
Je trouve cependant cette démarche inélégante et injuste a mon égard.
Inélégante parce que je n’ai même pas eu droit à un coup de fil, en ma qualité de capitaine ayant conduit les Lions au cinquième sacre du Cameroun, en 2017, et ce en dépit des contingences ayant à plusieurs reprises voulu dans l ombre influencé le maintien de la cohésion du groupe.
Injuste en raison de l’argument avancé selon lequel des joueurs “des championnats exotiques” ne méritent pas d’être appelés pour déficit de compétitivité.

A ce sujet, et en toute modestie, mon niveau réel actuel, ainsi que celui d’autres coéquipiers, auraient dû d’abord être évalués sur le terrain avant toute prise de décision de mise à l’écart. En toute objectivité.
Car la sélection doit demeurer ouverte à tous les talents du Cameroun.
En mon âme et conscience j’ai décidé de me retirer de l’équipe nationale du Cameroun .
Je reste fier des années passées au sein des Lions indomptables et remercie tout mes coéquipiers, et ceux qui m’ont soutenu et fait confiance . Je me retire convaincu, en toute humilité, d’avoir accompli ma mission et d’avoir été à la hauteur des attentes de la patrie”, écrit Benjamin Moukandjo qui vient confirmer qu’il y a certainement une main secrète qui agit dans les coulisses des Lions Indomptables.

Michel Biem Tong, Web-journaliste.

Commentaires

Articles Similaires