Accusé levez-vous Afrique

ROMÉO DIKA ENTRE DANS L’OPPOSITION CONTRE BIYA

Grand griot du parti au pouvoir pour lequel il organise depuis trois décennies des concerts de campagne, Roméo Dicka, artiste-musicien”, producteur, arrangeur,syndicaliste, promoteur de radio, est parti aboyer au micro de Martinez Zogo pour exprimer sa colère contre Paul Biya qui oublie toujours de le nommer.

“Pendant 36 ans, ça été la même chanson, ça été la même chose car quand tu t’appelles le fils de Jean Dika Épaka ou Ébodé machin, ou Olinga , tu n’as pas de récompenses, tu n’as droit à rien”, lance l’auteur compositeur du tube ” le mari de ma femme ” qui se sent cocufié par le régime.

“Moi à mon âge, 55 ans, on ne peut plus me faire accepter certaines choses, je ne peux plus supporter ça. J’étais un artiste musicien  connu, mais j’ai sacrifié  ma carrière pour être au service des gens. En 1998, je me suis engagé parce que je croyais que je m’engageais pour quelqu’un qui nous tenait un discours nouveau et qui veillera que son discours soit transformé, pour qu’il y’ait une certaine cohésion sociale” , poursuit celui qui est considéré comme  chef de file des artistes ” sardinards” , et dont les concerts sont systématiquement sabotés par la Brigade anti-sardinards.

“Le Président  nomme des voleurs pour contrôler notre argent; qu’ils ont eux-mêmes volé(… )Toujours les mêmes discours, et nous demandent de sacrifier nos familles pour une politique  qui ne nous apportera jamais rien. Moi je le dis, elle ne nous apportera rien ! Moi je ne suis plus là” , conclue de manière sentencieuse celui qui a toujours appelé à voter pour le RDPC et qui vient juste de convoquer les artistes à une réunion pour se dresser contre le MRC et Maurice Kamto.

Roméo Dika est-il sincère? Malheureusement, il est coutumier des coups de sang et des retournements de veste. Même au sein des sociétés des droits d’auteurs, il a pris des virages à chaque fois pour mieux se repositionner  avec la ministre de la Culture Ama Tutu Muna , ou avec le ministre des Sports Pierre Ismaël Bidoung Mpkwatt.

Maintenant que certains de ses parrains sont dans le collimateur après le foirage de l’organisation de la CAN  2019, c’est le début de la débandade avant le lancement des arrestations des cadres, directeurs généraux et ministres du parti au pouvoir.

 

Commentaires

Articles Similaires