Europe France

PSG ENVOIE LES DIABLES ROUGES EN ENFER

Engagé, discipliné, regroupé le PSG a très bien démarré la partie avec une organisation tactique qui a mis Liverpool en difficulté défensivement à chaque contre-attaque éclair. C’est logiquement que Bernat, sur un raid de Mbappé, trouve l’ouverture dès la 13 ème minute. Dans une autre contre-attaque à la vitesse de la fusée, après l’échec de Cavani qui bute sur le gardien, Neymar reprend à la 37 ème minute. 2-0 pour les Parisiens.

Alors que le Parc des Princes exulte et qu’on se dirige à la pause, Di Maria fauche Sadio Mane en pleine surface. Penalty. Gianluigi Buffon qui dispute son 162e match de Coupe d’Europe, dont 125 en ligue des champions, fait des pas de danse qui n’impressionnent pas Milner. Liverpool réduit le score juste à la 45 ème minute. Le suspens est relancé.

Acculé dans ses 30 mètres, mis sous pression par les accélérations de Sadio Mane , les dribbles de Mohamed Salah et les déplacements de Firmino , le club parisen aura souffert durant la première mi-temps, ne parvenant pas à ressortir les ballons, dégageant à l’emporte-pièce, suscitant la colère de Thomas Tuchel au banc.

À la 65 ème minute, le tacticien parisien rappelle l’invisible Edison Cavani au banc et lance l’international camerounais  Eric Tchoupo Moting pour redonner de l’oxygène à une attaque à bout de souffle handicapée par les mauvais choix de Neymar qui va s’engouffrer dans la surface  des Red Devils, tergiverse avec un crochet inutile, et se fait reprendre à 3 mètres des buts à la 80 ème minute . Une minute plus tard, c’est Mbappé qui, dans un contre un, dévisse son tir qui s’envole dans les nuages. PSG aurait pu regretter au regard de multiples situations créées . Mais PSG reste en vie et doit remporter son dernier match.

De son côté, Jurgen Klopp sort Firmino pour Daniel Sturrige, mais jusque-là, les attaquants de Liverpool ne parviennent pas à cadrer, à part le penalty transformé par le milieu défensif  Milner.

Finalistes de la dernière édition, les hommes de Jurgen Klopp sont quasiment dans l’obligation de remporter son dernier match d’autant plus que Naples, de son côté a remporté son match.

Paris reste sur une série de vingt et une rencontres de rang sans défaite en phase de poules de la Ligue des champions au Parc des Princes. La dernière défaite à domicile à ce stade de la compétition remonte à décembre 2004 face au CSKA Moscou (1-3) avec un triplé du Russe Sergueï Semak.

Avec une défense renforcée, le PSG a tenu le choc contre Liverpool qui faisait partie des favoris pour soulever le trophée cette saison, mais qui est tombé sur une formation solide qui a su résister . Grosse désillusion pour Jurgen Klopp qui est obligé de remporter la dernière finale du groupe.

J.REMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires