Afrique Langue serpentine Politique

OUATTARA AVANCE AVEC LE DEVELOPPEMENT, BIYA GLISSE DANS LE ” GLISSEMENT” DE LA CAN

Paul Biya, Sassou Nguesso, Idriss Deby Joseph Kabila, tous présidents d’Afrique centrale, ont délivré des discours désespérants sur la chute des matières premières. Doyen des chefs d’États  du continent noir récolte la palme d’or du discours le plus vide.

Alors qu’il avait promis ” la sortie du tunnel ” où le Cameroun est plongé depuis 36 ans, Paul Biya accuse maintenant  “détérioration des termes des échanges ,  la crise économique et financière , la baisse du prix des matières premières et du pétrole”.

Paul Biya  qu’on surnomme ” l’homme lion et sage patriarche” parle depuis des décennies de ” l’émergence ” des ” grandes ambitions “, ensuite ” les grandes réalisations “, et en octobre dernier des ” grandes opportunités”, se réjouit  maintenant qu’il  a obtenu de bons résultats pour la modernisation de l’agriculture , l’industrialisation de nos moyens de production ; le développement des infrastructures de production d’énergie ; l’offre en matière d’eau potable ; le développement des moyens et infrastructures de transport terrestres (dont les autoroutes ), ferroviaires et aériens, la lutte contre le chômage des jeunes…

Bref, Paul Biya a déjà atteint l’émergence et les Camerounais ne se sont pas rendus compte. Paul Biya a construit toutes les infrastructures sportives, mais la CAF a décidé ” glissement de date de la CAN 2019″ , à cause de ” certaines données ” qui… glissent dans la glissade! Et voilà tout. Vous avez tout. Applaudissez tous!

Et pendant ce temps, Alassane Ouattara que les ” sardinards biyamerounais” et les panafricons méprisent, annonce une litanie de bonnes nouvelles pour le pouvoir d’achat des ménages ivoiriens: la réduction du coût de l’électricité, pour les 5 Ampères, de 20% du tarif à compter de janvier 2019; le renforcement du PEPT qui donne, avec un apport initial de 1000 F CFA, accès à un branchement électrique, le renforcement des filets sociaux à 114 000 francs CFA par an, au profit de 100 000 ménages les plus démunis.

Pour l’éducation , le chef d’Etat ivoirien promet le recrutement de 10.300 enseignants contractuels du primaire et du secondaire et l’équipement de 500.000 tables-bancs, le démarrage des travaux de l’université de Bondoukou au premier semestre 2019.

Alors qu’il a déjà implanté la couverture maladie universelle, la construction des CHU et autres établissements sanitaires, Alassane Ouattara annonce  sur le plan de la santé la réhabilitation et l’équipement d’une cinquantaine d’établissements hospitaliers et six cents (600) Centres de santé.

Ayant pris le pouvoir en pleine guerre, Alassane Ouattara a déjà pacifié et développé la Côte d’Ivoire. Arrivé au pouvoir dans un pays pacifié, classé ” en voie de développement “, Paul Biya a déjà conduit 6 régions du Cameroun en guerre, dans une extrême instabilité et  une pauvreté quasi-totalité incurables. Entre Paul Biya qui confisque le pouvoir depuis 36 ans et est prêt à tuer tous les Camerounais pour le conserver et Alassane Ouattara, qui, après deux mandats réussis, décide de quitter le pouvoir en paix en 2020, qui aime et travaille pour son pays?

J. RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires