Monde Sports

LES JOUEURS BRÉSILIENS ONT CONFONDU LE MONDIAL À UNE COMPÉTITION SEXUELLE

Le Brésil était donné favori pour soulever le trophée de la Coupe du monde. Les joueurs étaient chouchoutés et avaient exigé de bénéficier des relations sexuelles lors de la coupe du monde. Les joueurs ont fait des pressions au sélectionneur Tite comme à l’époque de Diego en 2010 en Afrique du Sud d’avoir des parties de jambes en l’air durant la compétition.

Si dans certaines équipes des restrictions dans les relations charnelles sont prévues, les footballeurs brésiliens n’avaient aucune interdiction. C’est Rodrigo Lasmar, le médecin de l’équipe nationale brésilienne, qui avait  annoncé que l’équipe de son pays ne serait pas privée de sexe lors de la Coupe du Monde 2018.

«Je ne pense pas que quiconque puisse interdire aux footballeurs d’avoir des relations sexuelles. C’est naturel, ça fait partie de notre vie. Nous avons de jeunes joueurs en bonne santé. Le sexe aidera à soulager la tension causée par la préparation pour la Coupe du Monde. Pour nous, ce n’est absolument pas un problème», avait  ajouté M.Lasmar.

Très libertins, plusieurs joueurs s’en seraient donnés à coeur joie, ne prenant pas assez de temps pour la récupération après les matchs. Et celà s’est fait ressentir sur le terrain au fur et à mesure que la compétition avançait. Contre la Belgique, la différence était criarde au niveau des duels et des courses où les joueurs brésiliens étaient cruellement en déficit physique et manquaient de lucidité dans la surface adverse.

Une compétition internationale exige la concentration et une gestion d’énergie. Lors de la dernière coupe du monde remportée par le Brésil en 2002, les joueurs n’avaient pas eu droit au vagabondage sexuel. La mise au vert était stricte. Mais depuis que les joueurs brésiliens ont fait du sexe leur priorité en phase finale de la coupe du monde, leurs prestations se délitent toujours et ne laissent qu’un souvenir de fêtards et beaux gosses.

Commentaires

Articles Similaires

Laisser un commentaire