Sports

LES GLADIATEURS DE ZIZOU VAINQUEURS DANS LE SANG

Jupp Heynckes est entré dans l’histoire du Real Madrid en 1997/98, en menant les Merengues à son 7 ème titre contre la Juventus ,  leur premier depuis 1966, soit après 32 ans d’attente.  James Rodríguez  a disputé 77 matches en Liga avec le Real entre 2014 et 2017 et a inscrit  28 buts.  Arjen Robben a évolué au Real Madrid entre 2007 et 2009 et a marqué 11 buts en 50 matches de Liga. Toni Kroos a disputé 130 matches de Bundesliga avec le Bayern entre 2007 et 2014, a inscrit  13 buts avant de rejoindre le Real Madrid. Javi Martínez, Thiago Alcántara, côté Bayern,  Dani Carvajal, Sergio Ramos, Isco, Lucas Vázquez côté Real, tous titulaires et adversaires au coup d’envoi sont coéquipiers en équipe d’Espagne. Toni Kroos côté Real, Mats Hummels, Joshua Kimmich, Jérôme Boateng, Thomas Müller sous le maillot du Bayern, défendent les couleurs de l’Allemagne.

Ainsi présenté, on s’attendrait à un match entre deux clubs  amis qui se retrouvent pour la 25ème fois en Coupes d’Europe dont  7 confrontations en demi-finales de ligue des champions . Mais à peine 30 secondes de jeu, Bayern avait déjà lancé les hostilités et passait à côté de l’ouverture du score sur un ballon perdu par Carvajal. Contre-attaque d’Isco qui se fait abattre par Boateng. La guerre commence avec des blessés aux adducteurs  côté allemand: Robben à la 5ème minute, puis Boateng à la 31ème. James Rodriguez déchaîné à se venger contre ses anciens coéquipiers, taclant à tout couper, déchire le rideau défensif de la Maison Blanche avec une passe laser dans le dos de la défense pour Kimmich qui fusille un Navas endormi à la 28 ème minute. Et panique à bord dans la Maison Blanche qui était au bord du gouffre: reprise de Hummels, tête piquée de Lewandoski, frappe contrée de Müller par Marcelo, transvesale  sauvée par Marcelo, accélération de Marcelo, reprise de volée de Marcelo, et égalisation de Marcelo qui aura sauvé Real Madrid à une première mi-temps mal embarquée.

Comme il est devenu un expert tactique , Zizou le marabout bouleverse ses plans et renvoie Isco transparent au banc des remplacants en mettant Asensio. Choix payant puisque c’est lui qui donne l’avantage au Real à la 57 ème minute. D’un camp à l’autre, le rythme est mené tambour battant avec Franck Ribéry  virevoltant qui aura fait des misères à Carvajal jusqu’à sa sortie sur blessure. Et deuxième coup tactique, Zidane fait reculer Vasquez au poste de latéral. Navas se transforme en nasse.

En 21 matchs à domicile, le Bayern avait aligné 18 victoires et un nul. Lewandoski était inarrêtable avec 25 buts dans l’Alianz Arena. Et voilà les gladiateurs de la Maison Blanche qui, comme la saison dernière remporte la guerre contre l’armée allemande à la sueur du sang 2-1. Comme le dit un proverbe africain: 《 le lion perd se blesse, mais finit toujours par vaincre les animaux de la jungle 》.

J. RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires