Monde

L’ARGENTINE ET SON MESSI CRUCIFIÉS ET HUMILIÉS

Que de gros noms! Le match que tout le monde attendait n’avait rien à voir avec le ballon rond. Confrontation entre bûcherons et forgerons avec une succession d’agressions aussi débiles du côté croate que du côté argentin . un spectacle à saute-moutons dans la plus grande    désorganisation. 18 fautes et distribution de cartons jaunes. Une première mi-temps digne de deux équipes de quatrième division. Un seul qualificatif: brouillon!

Que retenir de cet infâme spectacle offert par ces loulous enragés  argentins et croates entraînés par des bergers allemands chauds bouillants sur le banc à la première mi-temps? Frénésie de maladresses. Perez côté argentin qui est incapable de mettre la balle au fond des filets vides à la 29ème  minute, Mandzukic qui réussit l’exploit de ne pas cadrer sa tête à 6 mètres des cages à la 32ème, et Rebic qui a des pieds en râteau pour balancer la balle dans les nuages à la 45 ème minute. Match nul, score nul à la pause.

On recommence avec les mêmes avec les mêmes zozos côté argentin alors que Dybala, Di Maria et Higuain cirent le banc. Toto Caballero qui s’était déjà pris les pieds dans un tango dans sa surface de réparation à la 19 ème minute, offre une passe décisive à Rebic juste placé devant lui. L’attaquant croate n’a plus qu’à dire merci. 1-0 pour la Croatie à la 53 ème minute .

C’est alors que Saompaoli se rend compte qu’il a Higuain. À peine entré à la 54 ème minute, l’attaquant de la Juve apporte le danger  dans le camp croate. Feu dans la surface à la 68 ème. Dybala entré à la 68 ème fait une incursion, crochet, tir, la balle est au-dessus à la 70ème minute. Entretemps, Mandzukic manque le but du KO à la 65 ème minute. À la 80ème minute, chef d’oeuvre du milieu de poche du Real Madrid hypnotise la bande de plots et poteaux argentins et dépose la balle dans les filets de Caballero. L’Argentine échappe à la correctionnelle, mais est sauvée par la barre transversale qui renvoie le bolide de Rakitic sur coup franc à la 87 ème minute. Mais à la 90 ème minute, Rakitic et Kovacic s’amusent avec la défense passoire pour le troisième but en marchant, en chantant, en dansant. La Croatie humilie l’Argentine de qui?

Diego Maradona dans les tribunes, verse les larmes. Et Lionel Messi ?  Yeux vides , regardant le ciel, aura vécu un chemin de croix. Oui, le messie argentin a imploré les dieux du football en se disant: ” Mon Dieu! Mon Dieu! Pourquoi m’as-tu abandonné?” Mais le dieu des buts qui a manqué à l’Argentine se trouve au Portugal. Et son nom c’est Cristiano Ronaldo. Comme le dit un proverbe africain: 《il vaut mieux s’adresser à Dieu pour être sauvé qu’ à ses saints》.

J. RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires