Afrique Monde

LA FIFA TRUQUE L’ÉLECTION ET VEND LE MONDIAL À TRUMP

 

La FIFA prétend qu’elle est une organisation apolitique, mais elle se vautre avec les chefs d’États dans jouissance ondoyante de l’argent.   Le président américain Donald Trump avait fait de la Coupe du monde 2026 un objectif de son mandat au point de menacer dans ses fureurs de cow-boy,  de faire tomber des oukases de sanctions contre les pays qui ne soutiendraient pas son projet fantasque.

《Les Etats-Unis ont mis au point un projet FORT avec le Canada et le Mexique pour le mondial 2026. Cela serait dommage si des pays que nous avons toujours aidés fassent campagne contre la candidature américaine. Pourquoi devrions-nous soutenir ces pays alors qu’ils ne le font pas en échange 》, avait bombardé le serial Twitter président américain  en avril dernier. La FIFA en était réduite à une volée de moineaux, devant Trump qui a transgressé toutes les lois d’une organisation sonnée par le cataclysme de la corruption de l’argent roi et argent sale. Nous revoilà!

Les États-Unis ont promis à la FIFA de renflouer ses caisses avec 14 milliards de dollars de recettes prévues alors que le Maroc ne promettait que 5 milliards nets. On parle d’un trio  qui aurait pesé sur la balance, alors que dans les faits les États-Unis seuls auront 17 villes hôtes ; il n’y a que 3  au Canada , 3 au Mexique. Encore que c’est l’ infréquentable Trump qui avait promis construire un mur infranchissable sur la frontière des États-Unis et le Mexique!

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad qui s’était investi pour pour mettre en lumière  la candidature du Maroc, a dénoncé les pressions politiques : 《On a fait ce qu’on pouvait. Apparemment, 45 pays en Afrique ont voté (en faveur du Maroc), je pense que c’est honorable. C’est ce que j’ai toujours dit, avoir 100% actuellement c’est difficile et puis vu les fortes pressions politiques de certains chefs d’Etat en Afrique ce n’était pas évident》.

200 fédérations ont participé au vote sur sur les 211 membres de la FIFA. Le trio Etats-Unis – Canada – Mexique a recueilli 134 voix, le Maroc 65 et un pays ne s’est rangé derrière aucune des deux candidatures . 《Nous avons mené une superbe campagne qui a permis au Maroc de démontrer ses capacités à organiser le plus grand événement du monde》, déclare  Moncef Belkhayat, ancien ministre des Sports et membre du comité de candidature du Maroc au journal Le Monde. Ils ont rencontré toutes les confédérations et les fedederations africaines à  Moscou, où se tenait  le congrès de la FIF. Malgré tous les appels du président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, à l’unité africaine, la FIFA dévoile que 10 pays africains n’ont pas voté pour le Maroc. Mais sur cette liste, on compte plutôt 11 onze pays du continent: la Guinée, la Namibie, le Liberia, le Lesotho, le Mozambique, le Bénin, le Botswana, le Cap-Vert, l’Afrique du Sud, la Sierra Leone et le Zimbabwe. Comment comprendre que la Guinée qui est l’ambassadrice du Maroc vote contre le Maroc? Contrairement aux résultats publiés, Antonio Société, président de la la Fédération guinéenne de football n’a pas voté pour les Américains.

Par ailleurs,  selon Le 360°Sport, le secrétaire général de la fédération du Liban, Jihad El Chohof, a indiqué que son pays a voté pour le Maroc, contrairement au résultat dévoilé par la FIFA. On a beau crier au scandale, la FIFA, coutumière aux manipulations, va entériner cette royale élection dictée par Trump  sur fond de corruption et d’intimidations . Comme le dit un proverbe africain: 《 on connaît le corbeau par ses plumes, et le faucon par le vol》.

J. RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires