Europe Sports Sur le poteau

Chaque week-end les spécialistes  décortiquent   les feintes de Lionel Messi, ses dribbles dans un mouchoir de poche, petits ponts, grands ponts, accélérations ballon scotché au pied gauche qui peut faire des virgules à 360°, des tourniquets qui font  danser le bal à terre à Boateng. Mais s’il fallait désigner le meilleur footballeur du monde en fonction du nombre de dribbles, Eden Hazard remporterait tous les Ballons d’Or et les joueurs  tels que Nabil Fékir, Boufal, Lemina, mettraient tous les joueurs du Real Madrid au banc.

En effet, selon les statistiques publiées par le Centre International d’ Études Sportives (CIES), Eden Hazard arrive en tête du classement des meilleurs dribbleurs des championnats d’ Europe depuis le début de la saison 2017-2018. Le Belge a réussi 102 dribbles. Son premier dauphin est le Brésilien Neymar qui a réussi 94 dribbles. La puce argentine Leonel Messi a trouvé le réseau pour passer les défenses denses 70 fois ,et n’arrive qu’à la troisième place . Mathématiquement, Hazard dépasse Messi avec 32 dribbles. Si on va plus loin sur l’efficacité, c’est Moussa Dembélé qui remporte le trophée avec 88% de dribbles réussis contre 75% pour Hazard. Et comme le FC Barcelone adore les meilleurs dribbleurs, il s’est trompé en recrutant Ousmane Dembélé à la place de Moussa Dembélé. Les deux se ressemblent et ont le même nom. Un Dembélé vaut un autre, puisque tous deux savent danser le Kwassa-Kwassa avec le ballon qu’ils tirent toujours sur les spectateurs comme des balles perdues.

Aucun joueur du Real Madrid n’est classé dans le top 15 des meilleurs dribbleurs d’ Europe. Pourtant, ce sont eux qui figurent en majorité dans l’équipe type de l’ UEFA et de la FIFA. S’il fallait que Zidane aligne un joueur et remporte deux Ligues des champions et sept trophées consécutifs en se basant sur les statistiques des  meilleurs dribbleurs, Isco serait le titulaire indéboulonnable sur les feuilles de matchs, puisqu’il est le seul à figurer à la 16 ème position du top 20 des meilleurs dribbleurs. Mais au Real Madrid, Isco cire le banc des danseurs de disco quand Ronaldo marque.

En réalité, le football n’est pas une danse où on cherche celui qui sait tourner les reins, faire des passes comme du rock’n’roll, exécuter les chorégraphies si jolies avec les hanches sur place  , ni du cinéma où les actions se limitent à la fiction. Mais c’est la précision dans la finition. Cristiano Ronaldo l’a compris cette leçon  et a abandonné les gestes superflus des cours de récréation  qu’il faisait avant, quand il réalisait  des roulettes  de gamin  au début de sa carrière au Portugal . Il n’est plus au niveau des acteurs qui vont jouer les films dans les stades, mais un tueur sur la pelouse verte qui utilise ses pieds et ses coups de tête comme une gâchette: clic, et les filets tremblent. C’est Terminator en vrai . Comme le dit un proverbe africain: 《 un bon chasseur se reconnaît par la quantité de gibiers tués 》.

J. RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires