Sports Sur le poteau

FLORENTINO PEREZ ET LOPETEGUI VIRÉS

“Une vie après le Clasico ? J’espère que je respirerai encore “, avait répondu à un journaliste Julen Lopetegui en conférence de presse d’avant-match. Après l’atterrissage de l’avion du Real Madrid à Barajas à 21h55, l’entraîneur de la Maison Blanche  a quitté l’avion tout seul. C’est clair, il ne sera plus sur le banc et sera remplacé par un certain Antonio Conte, un tacticien aux méthodes de commandant militaire qui a livré une guerre en balançant les grenades contre ses dirigeants de Chelsea. Comment va-t-il gérer le vestiaire et se plier aux méthodes du Général d’armée Florentino Perez?

” Cette équipe a de l’avenir.  Je me sens capable de continuer ” , a déclaré Julen Lopetegui après la cuisante raclée encaissée au Camp Nou où le Real Madrid était invaincu depuis 4 matchs. Si on peut déplorer la baisse de régime de plusieurs cadres comme le reconnaît Casemiro, il faut aussi noter les insuffisances tactiques de Julen Lopetegui. Avec des longs ballons balancés à  Karim Benzema esseulé à la pointe de l’attaque et un milieu de terrain dominé, les nombreuses pertes du ballon ont permis aux joueurs catalans de prendre la défense madrilène dans le dos où Jordi Alba se régalait. Comment comprendre que le Real Madrid ait fait des pieds et des mains pour lever la sanction de Vinicius pour finalement aller rester dans les tribunes du Camp Nou? Et c’est là qu’on s’interroge sur le recrutement.

Présenté comme un diamant acheté au prix d’un grand joueur, Vinicius n’a joué que 12 minutes avec le Real Madrid. Il était entré en jeu à la 88 ème minute alors que Real Madrid avait déjà coulé contre Atletico Madrid. Maintenant, il est relégué soit avec la réserve, soit avec les spectateurs dans les tribunes. Racheté à Lyon et ayant hérité du numéro 7 de Cristiano Ronaldo, Mariano Diaz passe son temps au banc. Et quand il entre, il ne sert puisqu’à rien. Pourquoi aller recruter Thibault Courtois à Chelsea alors que Real Madrid avait déjà Navas qui tenait la baraque lors de certains matchs où la défense était débordée? C’est donc là où la faute revient au président Florentino Perez qui avait promis des renforts de haut niveau après le départ de Cristiano Ronaldo.

Selon un sondage du journal sportif AS, les socios du Real Madrid trouvent que c’est Florentino Pérez qui est à l’origine des problèmes actuels du club. Le journal sportif pro- madrilène a mis en place un sondage en ligne sur sa version électronique. Le résultat est sans équivoque: une écrasante majorité de fans du Real Madrid est contre  Florentino Pérez. En effet, 86,42% des 81,107 supporters sondés condamnent le président  merengue. Les socios de la Maison Blanche  étaient conviés à répondre à la question : ” Qui est à blâmer pour les malheurs du Real ? Florentino Pérez ou Julen Lopetegui ?”
Ces supporters estiment que Lopetegui n’est pas le coupable en considérant qu’il a hérité d’une équipe affaiblie par les décisions et l’immobilisme de Pérez l’été dernier. Les départs de Morata, James, Pepe, Kovacic et Cristiano Ronaldo ne passent par pour les fans, sachant que ces joueurs n’ont pas été remplacés qualitativement  à leurs postes respectifs par des joueurs confirmés.

Lewandowski, Cavani, Mauro Icardi, Mbappé ou encore Neymar ont été avancés par la presse comme possibles renforts, mais aucun de ces joueurs n’a rallié la capitale ibérique. Au lieu de recruter Hazard qui lui tendaient les bras, Perez a plutôt laisser traîner le dossier jusqu’à ce que l’attaquant belge accepte poursuivre avec Chelsea.

Depuis le recrutement de James Rodriguez en 2014, Florentino Perez n’a plus acheté un joueur galactique. Il a vendu plus qu’il n’en a acheté. Or, il a été réélu parce qu’il avait promis reconstruire une équipe de galactiques avec les meilleurs joueurs de la planète. Après le fiasco Benitez, le président madrilène a profité d’une accalmie grâce au charisme de Zinedine Zidane qui a su mobiliser le vestiaire. Maintenant, il n’a plus de bouclier. Sa tête est mise en jeu.

Commentaires

Articles Similaires