Accusé levez-vous Opinion

DES CENTAINES DE MILLIARDS DÉTOURNÉS PAR DES ARNAQUEURS DU RÉGIME BIYA POUR DES PROJETS FUMANTS

C’est la saison de chasse des bandits à col blanc du gouvernement camerounais. Aussi spectaculaires et publicitaires que se font les arrestations, les vrais éléphants en détournements sont tranquilles dans leur tour d’ivoire. Car, la plus grosse arnaque orchestrée par ce régime de gabegie, ce sont les projets dits structurants avec les membres du clan.

Au Cameroun, le tribalisme d’État a privé notre pays de multiples opportunités d’investissements à cause des malfrats tribalistes qui gonflent chaque délégation de Paul Biya en visites privées ou officielles à l’étranger! Ainsi à chaque voyage, au lieu que Biya s’entoure des vrais hommes d’affaires venus des quatre coins du pays, il ne s’entoure que des fanfarons du village grossièrement présentés comme “hommes d’affaires, entrepreneurs ou opérateurs économiques” alors que dans les faits, dans une liste de 125 personnes qui font partie de la délégation, aucun de ces individus n’a même pas une seule boutique! De manière traditionnelle, ce sont  des experts en marchés fictifs et des rétrocommissions englués dans la corruption et des détournements des fonds publics! Ils utilisent leurs selfies avec Biya pour arnaquer les naïfs parmi les Camerounais de l’intérieur et de l’extérieur pour se remplir les poches et escroquer au final leurs proies faciles.

C’est comme ça que vous entendez qu’un projet a été détourné. Dans ces délégations, il y a bien des investisseurs qui viennent à la rencontre du Président, mais comme les membres de ces délégations n’ont aucune expertise avérée, leur trop grande gourmandise et leur couardise chasse les investisseurs étrangers sérieux.

Sinon, en 35 ans de voyages officiels du régime Biya, de tous les forums économiques organisés à Yaoundé ou à l’extérieur du pays, combien d’entreprises internationales ou de multinationales se sont délocalisées vers le Cameroun? Très peu. On n’assiste qu’au  tapage médiatique et un maigre résultat sur le terrain.

En matière de partenariat dans les investissements importants, l’État peut définir le cadre juridique qui régule les partenariats économiques entre le secteur public et le secteur privé. Le forum économique donc est un cadre très approprié pour organiser des rencontres qui créent des opportunités d’investissements importants. Les multinationales prospectent en ce sens et vont à la rencontre des chefs d’États invités pour leur proposer à eux et leurs délégations constituées d’experts en économie et d’investisseurs locaux, des multiples opportunités d’affaires dans les différents secteurs prioritaires. La CAN 2019 était une échéance d’envergure pour attirer vers le Cameroun des poids lourds dans l’industrie du logement et des grands travaux publics. Mais non, c’est Claude Abate, le faussaire détenteurs diplômes en bla-bla, qui fait la une des journaux pour faire la langue de bois alors qu’ il n’a aucune boutique reconnue sur place au Cameroun!

Or, le forum économique est un rendez-vous d’affaires préparé et bien structuré qui nécessite beaucoup de sérieux. Le groupe exécutif prépare en amont un catalogue d’entreprises à capitaux importants, identifie les domaines et la taille de ces entreprises, leurs chiffres d’affaires afin de les mettre en contact avec les multinationales invités à ce forum pour créer les opportunités de partenariat. Il y a donc au préalable un gros travail de marketing en amont, afin de rassurer par exemple  les investisseurs Chinois qu’ils trouveront une fois au Cameroun, des entreprises camerounaises avec qui travailler et collaborer sous forme de partenariat économique gagnant-gagant. S’ensuit donc des échanges avancés et concrets entre les entreprises camerounaises et chinoises avant même la tenue du forum. Ceci met les parties impliquées dans le partenariat à se mettre d’accord sur les types de partenariats à signer et le Présidence ne se déplace qu’après que tous ces accords aient étés finalisés. Le forum à la fin n’est que le couronnement de ces échanges avancés où le chef d’État n’arrive que pour donner des garanties à toutes les parties que l’État fournira un cadre juridique préférentiel avec des exemptions tarifaires favorables à l’épanouissement de ces entreprises une fois délocalisées au Cameroun.

Au demeurant, le forum économique a des objectifs précis et un cadre normatif décliné d’avance (aspects juridiques, financiers, réglementaires, potentiels de débouchés, offres et demandes, études de marchés, risques etc.). En gros, l’État doit rassurer ses partenaires en offrant des garanties sur son cadre normatif qui explique de manière formelle: les problèmes, les solutions, la nature des financements,  la qualités du potentiel logistique et l’expertise au sein de ses ressources humaines. C’est ce travail de fourmis qui rassure les investisseurs étrangers, pas les discours plats et creux que proposent Biya et son équipe de mendiants incompétents.

En 35 ans, BIYA s’est entouré d’animateurs de son village et a par conséquent limité ses marges de manœuvre. Voilà les causes de 35 ans d’échecs en matière de politique d’investissements au Cameroun.

Posons nous la question de savoir comment Paul Kagame, Alassane Ouattara et plus récemment Macky Sall ont fait en un temps record pour attirer des investisseurs importants dans leurs pays pour engager des travaux dans les infrastructures de souveraineté comme les aéroports, le chemin de fer, les axes lourds ? Chez Biya, le bilan c’est toujours les milliards partis en fumée et aucun projet livré à temps!

Nous les Camerounais de la diaspora présentons au peuple Camerounais une vision expertisée de comment les choses fonctionnent de manière froide et dépassionnée. Mais les gens accrochés au pouvoir incapables de travailler nous menacent de mort pour protéger leurs copains dans l’échec!

À qui profite donc la corruption du régime Biya? Et dans tout ça, l’expérience et l’expertise de la diaspora camerounaise profitent -elles à l’État camerounais pris en otage par le régime incompétent de Paul Biya?

Laziz Nchare.

Commentaires

Articles Similaires