Langue serpentine

BOLLORÉ SE PRÉSENTE COMME LE SAUVEUR DES AFRICAINS

Placé en garde à vue et mis en examen en France pour corruption d’agent public étranger dans l’attribution des concessions portuaires de Conakry et Lomé, Vincent Bolloré est parti se faire laver pour redorer son blason et sa réputation dans le Journal du dimanche (JDD). Dans une tribune, le milliardaire français se dit blanc comme neige et se dit salit par des accusations de juges qui, selon lui, véhiculent les informations fausses et malveillantes. Mieux, il se présente comme l’avocat défenseur de l’Afrique et dénonce une chasse aux sorcières visant à faire croire que l’Afrique est « une terre de non gouvernance et de corruption, un continent qui serait dirigé par des équipes sans foi ni loi (…)Un traitement, poursuit l’industriel, inexact et condescendant des Africains ».

Vincent Bolloré, dans son costume de bon samaritain, affirme qu’il a déjà dépensé 4 milliards d’euros et fait vivre 30 000 familles. Sans lui, point d’espoir pour ces familles. Et puisqu’on le met en examen pour tout le bien qu’ il fait à ces pygmées africains qui ne connaissaient ni le bateau, ni le train avant qu’ il ne vienne découvrir cette planète de misère, Vincent Bolloré  menace qu’il risque de signer l’ « abandon du continent ». Il jure: 《 Notre groupe doit être dirigé vers les eaux les moins hostiles possibles, comprenez loin des poursuites judiciaires et de ces fameuses chasses aux sorcières évoquées plus haut》.

Mais, le bienfaiteur Bolloré oublie de dire à ceux qui lisent son évangile qu’il tire 85% de ses bénéfices de ses activités en Afrique où il contrôle les ports, dont le commerce, les rails, les plantations. Rien qu’en 2017, son groupe a annoncé des bénéfices de 2, 5 milliards. Qu’a t-il donc investi? Il a emprunté 250 milliards pour la réalisation du troisième quai de Lomé. Mais, ce sont les Togolais qui vont rembourser durant 30 à 50 ans. Qu’ a-t-il réalisé pour les Guinéens depuis qu’Alpha Condé a envoyé son armée aller l’installer de force après avoir échoué à l’appel d’offres?

Et le pire est que dans son plaidoyer, Bolloré finit par porter les habits  d’avocat défenseur  d’une Afrique qu’il juge 《loin de la corruption… Une Afrique formidable, remarquable et démocratique, mais une Afrique maltraitée par une France condescendante》. Dans quel pays démocratique au monde  a-t-on vu les marchés attribués sans appel d’offres comme les ports au Togo, en Guinée et au Cameroun ont été offerts à Bolloré ? N’est-ce pas Sarkozy qui avait dit à Paul Biya les yeux dans les yeux: 《 si tu veux rester au pouvoir, tu donnes le port de Douala à mon ami Bolloré 》? Dans quelle démocratie a-t-on vu l’armée tirer sur les manifestants à balles réelles, tuer les étudiants  comme en Guinée, Togo,Cameroun?

Et Bolloré qui soutient tous les dictateurs africains, se transforme en moralisateur: « J’espère que la France des Lumières que j’aime va ouvrir les yeux sur l’Afrique que je connais ». Lui, né dans un pays ded lumières avec une cuillère en or dans la bouche est celui-là qui vient fermer les yeux aux Africains. C’est lui qui a réintroduit l’esclavage en Afrique. Non seulement, il a récupéré les sociétés qui appartenaient aux États africains, Mais il a envoyé des travailleurs au chômage. Les ouvriers de ses champs sont payés à monnaie de singes. Et comme à l’époque où les colons projetaient les films sur des murs dans les villages, il a inauguré quelques salles de cinéma pour distraire les Africains pendant que lui devient multimilliardaire. Comme le disait Alexandre Dumas: 《 faire les affaires, je vous explique: c’est l’argent des autres》.

J.RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires