Langue serpentine Politique Sports

AHMAD AHMAD DÉCLENCHE LA GUERRE DE LA CAN ENTRE BIYA, OUATTARA ET CONDÉ

Suite au retrait de la CAN 2019 au Cameroun, le président de la CAF a accordé une interview à la chaîne Afrique Média Tv pour expliquer les causes de cette décision et calmer les tensions. Mais c’est plutôt un coup de pied qu’il a donné à la fourmilière.

“Il faut prendre en compte l’histoire. On n’oublie pas encore ce qui s’est passé à Kabinda. La CAF a payé lourd (…). Lorsqu’on est responsable, il faut regarder les choses de façon générale un à un et puis prendre des décisions. Même si cela nous fait mal de prendre ces décisions. Ce n’est pas facile pour nous. Si nous avons été réunis pendant 10 heures, c’est pour cette raison “, a déclaré le président Ahmad Ahmad.

“Nous avons pris cette décision de décaler, car nous avons vu que la Côte d’Ivoire aussi n’est pas prête pour 2021. Pour faire les choses de manières plus humaines, décalons toutes les CAN et donnons plus de chances et plus de temps au Cameroun pour qu’il réalise les infrastructures. On va les accompagner de près pour éviter que ça n’aille pas. En 2021, les Camerounais seront prêts. Et en 2023, on organisera la CAN en Côte d’Ivoire. C’est la décision prise par le Comité exécutif “, a poursuivi le président de la CAF.

La réaction du gouvernement ivoirien ne s’est pas fait attendre:” La Côte d’ivoire est retenue pour l’organisation de la CAN 2021. Elle n’est plus au stade de la candidature. Donc il n y a pas de candidature ouverte pour 2021. Plutôt pour 2019, suite à la défaillance du Cameroun. La CAN 2021, c’est la Côte d’Ivoire qui l’organisera. Nous travaillons donc pour être prêts pour 2021», a indiqué le ministre des sports balayant ainsi les déclarations d’Ahmad Ahmad qui  font état de ce que la Côte d’Ivoire  pourrait organiser la CAN en 2023 au lieu de celle qui lui a été attribuée pour 2021.

C’est le début d’un imbroglio diplomatique et judiciaire. Ahmad Ahmad peut-il retirer la CAN à la Côte d’Ivoire à cause du Cameroun? A-t-il consulté le Comité exécutif qui est ” l’organe suprême pour la désignation du pays hôte ou du retrait de la CAN ” selon les statuts et règlements de la CFA? A-t-il déjà les rapports d’inspection sur les sites de la Côte d’Ivoire? Est-il sûr que la guerre sera terminée au Cameroun en 2021 pour éviter ce qui est arrivé à Kabinda en Angola?

En fait, le président Ahmad Ahmad tente de danser un tango d’équilibriste politique entre Paul Biya et Alassane Ouattara. Le 19 décembre 2017, le président Ahmad Ahmad  avait  été accueilli à l’aéroport de Port-Bouët par le ministre des Sports et des Loisirs, Albert François Amichia et des présidents de la Fédérations ivoirienne de football (FIF), Augustin Sidy Diallo et du Comité d’organisation de la coupe d’Afrique des nations (COCAN) de 2021, Lambert Feh Kessé. Ensuite, il a été  reçu le 20 décembre  à 11h, en audience par le président de la République, Alassane Ouattara, au palais présidentiel du Plateau. Il avait confirmé au chef d’État ivoirien que la CAF allait accompagner son pays pour la réussite totale de la CAN 2021.

À cinq jours de l’élection présidentielle au Cameroun, le président de CAF débarquait subitement à l’aéroport de Yaoundé le 2 octobre 2018 à 7 h45 dans un jet et était  reçu à 13 heures par le président de la République Paul Biya. Il était  accompagné de son vice-président Constant Omari et de Samuel Eto’o Fils. À la sortie de l’audience, il affirmait qu’il n’avait vu aucun nid de poule sur les routes et qu’il n’avait aucun plan B, ne laissant aucun doute sur l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. On connaît la suite.

En déclarant que la CAN 2021 se tiendra au Cameroun et celle de 2023 en Côte d’Ivoire, Ahmad Ahmad ne fait pas état de celle qui devrait se tenir en Guinée en 2023. A-t-elle déjà été retirée d’office?  Ahmad Ahmad qui promet maintenant  la CAN 2021 à Biya, la promet aussi à Ouattara. Et Alpha Condé lui, espère décrocher son troisième mandat en battant campagne sur l’organisation de la CAN 2023 qui est déjà attribuée à la Côte d’Ivoire.  En tout cas, les promesses et les déclarations contradictoires  d’Ahmad Ahmad n’engagent que ceux qui sont naïfs. Comme le dit un proverbe africain: ” celui qui regardent l’ombre des arbres dans l’eau, croit que les poissons poussent sur les branches” .

J. RÉMY NGONO

 

Commentaires

Articles Similaires

Laisser un commentaire