Accusé levez-vous Amérique

UN NOIR INNOCENT JETÉ EN PRISON AUX USA DEPUIS 66 ANS

L’annonce de Donald Trump donne des sueurs froides: “Les migrants arrêtés à la frontière seront placés dans des camps jusqu’à ce qu’ils soient expulsés ou voient leur demande approuvée. S’ils veulent lancer les pierres sur notre armée, notre armée répliquera ” . En clair, l’armée américaine est autorisée à tirer sur les migrants qui tentent d’entrer illégalement aux Etats-Unis si ces derniers jettent des pierres sur les soldats.

Retour aux abus. Il suffira qu’un migrant lève les bras même ou lance une bouteille vide pour qu’il soit abattu par un soldat sous prétexte qu’il voulait lancer une pierre. Les soldats racistes et xénophobes pourront profiter pour abattre les Noirs innocents. Cinquante ans après, on découvrira qu’ils étaient innocents.

Derrick Deacon avait été emprisonné à tort pendant 24 ans, juste parce qu’il était Noir, et pour un meurtre qu’il n’avait pas commis. L’une des témoins oculaires avait bien expliqué à la police que Deacon n’était pas l’homme qu’elle avait aperçu sur le lieu où le crime avait été commis. Elle a subi des pressions de la part d’enquêteurs si elle devait le répéter au tribunal. Après avoir été menacée de perdre la garde de ses enfants, elle a été obligée de  livrer un faux témoignage.

Ce n’est qu’en 2001, qu’un témoin,  membre d’un gang local, avait révélé au FBI le véritable nom de l’assassin. Il s’agissait selon lui d’un membre d’un gang rival. L’informateur avait empoché 1000 dollars contre son témoignage. Toutefois, le procureur avait refusé d’abandonner les charges contre Derrick Deacon qui fut maintenu en prison. Après 25 ans, quand le scandale éclate, la justice américaine se précipite à le libérer en lui accordant une compensation de 9,9 millions de dollars. Mais que valent 9, 9 millions de dollars pour 25 ans de vie gâchée , un honneur perdu?

De la même manière, Joseph Ligon avait été arrêté en 1953 à l’âge de 15 ans, pour un meurtre qu’il n’avait jamais commis. Âgé de 79 ans,  en novembre 2016, la justice américaine a voulu lui accorder une libération conditionnelle. Mais Joseph Ligon avait refusé. Il avait déjà déclaré, en 2010: ” C’est précisément parce qu’au fond de moi-même, je sais que je n’ai tué personne que j’ai pu gérer cette situation. Si j’avais tué quelqu’un, je me serais senti coupable jusqu’à la mort. Il est impossible que j’ai pu survivre ici en ayant commis ces meurtres.”

Les meurtres dont a été accusé Joseph Ligon, étaient le résultat d’une bagarre. Et on l’accusait d’avoir tué son adversaire à l’aide d’un couteau qu’on a jamais présenté comme pièce à conviction. Emprisonné étant mineur, il avait déjà passé 64 ans en prison de façon ininterrompue et était le prisonnier le plus vieux des États-Unis. En fin 2016, il a expliqué à son avocat qu’il refusait de bénéficier de la libération conditionnelle octroyée par la Cour Suprême qui n’a même pas voulu lui accorder une indemnisation. Il est donc en prison depuis 66 ans pour rien.

 

 

Commentaires

Articles Similaires