Sports Sur le poteau

RONALDO ENCORE SUSPENDU POUR AVOIR TIRÉ TAPÉ LA TÊTE D’UN ENFANT

Ça sonne comme une grande victoire: Cristiano Ronaldo est suspendu 1 match après son carton rouge face àFC Valence et manquera la rencontre face aux Young Boys de Berne. Il sera bien bien présent  à Old Trafford pour la 3e journée face à Manchester United. On passe l’information en boucle et on en fait des youyous sur la clémence de l’UEFA. C’est comme si on applaudissait un juge qui condamne un innocent à un an de prison, bien que n’ayant rien fait de répréhensible.

Cristiano Ronaldo a été expulsé après seulement 30 minutes de jeu suite à une erreur de jugement de l’arbitre. Au pire des cas, il aurait pu écoper d’un carton jaune et non un rouge direct. Le joueur qui a simulé et induit le juge en erreur est innocent. Après examen de la vidéo, il aurait été juste d’annuler purement et simplement la suspension de Ronaldo de la même manière que les juges relaxent et indemnisent souvent les présumés coupables injustement incarcérés. On va dire que le football a ses lois. Pourtant, Lionel Messi, après avoir été suspendu pour avoir insulté l’arbitre, avait été blanchi par la FIFA pour prendre part aux matchs qualificatifs de la Coupe du monde avec l’Argentine.

Convaincu qu’il était innocent, Ronaldo avait quitté ses partenaires en versant les larmes. Guillem Balague, auteur d’une biographie sur Cristiano Ronaldo, avait expliqué dans le ‘Corriere’ que l’attaquant portugais avait versé des larmes parce qu’il se sentait persécuté.

Le ‘Corriere dello Sport’ avait dédié sa Une à cette expulsion en expliquant   que la Juventus ne jouit pas du respect qu’on lui porte en Serie A à l’échelle européenne. “Cristiano s’est rendu compte tout de suite qu’il n’avait pas la protection de Madrid”, avait déduit le quotidien transalpin. Guillem Balague avait soutenu:”Cristiano a ressenti une grande injustice, car il était sûr de n’avoir rien fait de grave, mais les raisons sont autres”

“Cristiano souhaite que tout le monde se dévoue pour lui, souhaite que tout le monde lui fasse confiance et cela ne s’est pas produit à Madrid sur la fin. Les clubs maintiennent leurs champions dans une merveilleuse bulle, une zone libre où ces joueurs se sentent comme des dieux sur terre”, avait ajouté  Balague.

Le journaliste, qui est l’un de ceux qui connait le mieux le Portugais, estime que son départ en Italie est lié à cette recherche de dévotion et d’affection. “Il n’avait pas de père à ses côtés et l’a toujours cherché durant sa carrière professionnelle, de Ferguson à Mendes. Aujourd’hui en Italie, en redécouvrant la chaleur des fans, cela lui a permis de pallier à cette absence. Il a toujours cherché une affection inconditionnelle et unanime. À Madrid, Florentino Pérez a refusé de lui donner et il l’a retrouvée à la Juventus”, avait expliqué le journaliste biographe.

Le carton rouge reçu contre FC Valence , les agissements des arbitres et le comportement de l’UEFA peuvent pousser à imaginer que Cristiano Ronaldo est dans le collimateur. En plus, il ne s’est rendu ni à la cérémonie des trophées UEFA, ni au Best player FIFA. Ce qui risque d’aggraver son cas. Même en caressant les cheveux d’un enfant dans les coulisses ou à l’entrée de la pelouse, Cristiano Ronaldo risquerait désormais écoper d’un carton rouge avant de voir sa peine réduite à un match. Elle n’est pas gentille l’UEFA?

Commentaires

Articles Similaires