Accusé levez-vous Afrique France

MERCI À LA FRANCE POUR LE DESSERT AUX TIRAILLEURS ET GASSAMA

Comme Satan dans le livre de Job, je me promenais sur Twitter il y a quelques minutes, parcourant les réactions suite à la probable naturalisation de l’héroïque spiderman malien M. Gassama.
N’est-ce pas je tombe sur ce tweet d’un diplomate malien, ci-devant ancien ministre des relations extérieures?
Son Excellence dit: “Bonne décision. Merci à la France, bien mérité Gassama.
Eh Dieu! Je ne sais pas ce qui nous est arrivé entre la génération des Um et les dernières, mais c’est grave.
Si on comprend la réaction française, pays vendu comme étant celui des droit de l’Homme, faisant face à une crise sociale marquée par la montée des inégalités récupérées par des partis d’extrême droite de plus en plus présents, on comprend que l’Elysée, empêtré dans une crise migratoire est dans son rôle de vendre “le rêve français”.
Ce que je comprends moins, c’est qu’en 2018, le représentant d’un gouvernant africain mis devant son échec en soit là. Non pas que Gassama ne mérite pas sa naturalisation, mais quel message envoie cet acte symbolique et l’histoire de ce garçon?
Que n’ont-ils pas compris? Qu’un Gassama reçu à l’Elysée et naturalisé dans la foulée c’est un échec pour eux? Que le message envoyé est catastrophique pour notre Continent? Que l’exil en quête de la nationalité de l’Autre demeure le St Graal d’une génération de jeunes à qui on a ôté tout espoir ici?
– Hein mon frère, là bas à mbeng on peut en 48h avoir une nationalité et un travail en faisant preuve de force et de courage?
– AH bon? attends je cherche mon sac, le pays ci tu peux grimper aux pruniers dix ans, si tu n’as pas les ailes d’un éperviable tu mourras pauvre. Allons!
Que M. l’ambassadeur nous explique ce que faisait son compatriote à des milliers de kilomères de chez lui sans papiers ni travail alors que son Mali natal a cruellement besoin de sa force et de son courage?
Vu que vous savez conjuguer le verbe dire merci à la France, préparez votre salive ils sont des millions, Gassama africains qui ont fui ce Continent et qui en médécine, aéronautique, sciences pures, chimie et autres innovent au quotidien et font avancer les pays qui ont su les accueillir, tandis que chez eux on exporte jusqu’au moindre cure-dent.
Merci à la France… Quand je repense aux pères des indépendances africaines, à Um Nyobè déroulant avec force et conviction son programme indépendantiste à la tribune de l’ONU, au sang, aux morts, j’ai envie de pleurer: tout ça pour ça? Se vanter des desserts des tirailleurs sénégalais et dire merci en rotant?
J’ai l’impression que j’en fais trop,que c’est dans ma tête qu’il y a un truc qui ne tourne pas rond. Je ne comprends pas tout. Je ne comprends plus rien.
Vendez nous le rêve africain, arrêtez de nous envoyer nous mirer dans celui des autres.
Flemme!

Florian Nguimbis

Commentaires

Articles Similaires