Afrique France Langue serpentine

L’UNION AFRICAINE RECONNAÎT AKERE MUNA À LA PLACE DE PAUL BIYA

L’UNION AFRICAINE RECONNAÎT AKERE MUNA À LA PLACE DE PAUL BIYA

C’est une tradition, voire une religion, Paul BIYA est toujours absent lors du sommet de l’ Union Africaine. En 35 ans de pouvoir, il a à peine assisté à trois sommets, dont un à Yaoundé en tant que président en exercice. Et quand il fallait qu’il passe la main, il avait fait le coup du scorpion pour dire qu’il avait une vilaine migraine. Il n’a jamais mis pied au siège de l’ Union Africaine, alors que le Cameroun est membre fondateur de l’ OUA en 1963 et le Président Ahmadou AHIDJO a toujours été présent.

Alors qu’ il devrait accueillir ses pairs et son fils nouvellement élus tels Georges WEAH du Libéria, Joâo LOURENÇO d’ Angola, le plus vieux des chefs d’ États africains, Paul BIYA, s’est encore déclaré absent et a voulu se faire représenter par son ministre des Relations Extérieures Lejeune MBELLA. Paul KAGAME, président en exercice, a répondu cash que le ministre de BIYA était persona non grata et n’allait plus jamais prendre la parole dans une assemblée de chefs d’ États. Floué dans la boue, Paul BIYA s’est donc précipité à envoyer le Premier ministre Philemon YANG à Addis Abeba pour sauver les meubles.

Et pour remuer le couteau dans la plaie, plusieurs chefs d’ États africains ont accordé des audiences et se sont affichés en parfaite symbiose avec AKERE MUNA, rival de BIYA à l’élection présidentielle 2018. Et signe de prédestination, AKERE MUNA a occupé le poste de président du Conseil Économique, Social et Culturel de l’ Union Africaine, du 8 septembre 2008 au 20 novembre 2014.

Paul BIYA qu’ on présente comme panafricaniste prend toujours le chemin buissonnier quand il s’agit d’un sommet pour parler des problèmes de l’ Afrique. Mais dès qu’un Président est élu en France, il met les voiles et se fait trimballer partout pour le saluer. Il a couru comme un lièvre à Abidjan pour aller se filmer avec MACRON qui n’a même pas l’âge de son fils. À peine sorti de ce sommet UE- UA où il n’avait rien à faire, il s’est invité à Paris en décembre 2017 pour saluer encore MACRON qui a refusé de lui accorder une audience en tête à tête.

Quand HOLLANDE était arrivé au pouvoir, BIYA qui a une aversion pour la RDC, a pris tout un bataillon et des équipes de télévisions pour se rendre à Kinshasa afin d’aller saluer le chef d’ État français au sommet de la francophonie. HOLLANDE ayant refusé de lui accorder une audience, BIYA fit appel à Thomas FABIUS, fils du ministre Laurent FABIUS pour négocier avec les réseaux de son père. BIYA déboursa la rondelette somme de 15 milliards de FCFA à ce jeune escroc qui n’avait pas encore un an quand son papy camerounais était nommé Président de la République. C’est ainsi que BIYA eut tout le plaisir de se filmer avec son écharpe magique en saluant HOLLANDE sur le perron de l’ Élysée. Quelques temps après, Thomas FABIUS fut placé en garde à vue pour blanchiment d’argent, après s’être offert un luxueux appartement de 7 millions d’euros ( soit 4 milliards 599 millions d’euros ) à Paris, alors qu’il était interdit bancaire.

Lors du dernier sommet de l’ ONU, BIYA s’y est rendu lifté, tout frais, dans l’espoir de rencontrer TRUMP et son maître français. Mal lui en a pris. Les chefs d’ États africains avaient également décidé de boycotter son discours. On se souvient de la déclaration fracassante de Paul BIYA : 《 je suis le meilleur élève de la France 》. Et si BIYA dure au pouvoir en trichant les élections et en commettant les génocides, c’est avec la complicité de la France, son maître pour lequel il travaille. Et comme il est dit dans les Saintes Écritures, Mathieu, chapitre VI, verset 24: 《 nul ne peut servir deux maîtres; car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre 》.

J. REMY NGONO

AKERE MUNA entre dans l’équipe des chefs d’ États, BIYA reste au banc avec MUGABE ou devient le petit chien de l’ Élysée.

Commentaires

Articles Similaires