Monde

KIM JUNG UN ET POUTINE VOYAGENT AVEC LES WC POUR PROTÉGER LEURS EXCRÉMENTS

 

Vendredi, Kim Jong-un est parti  de Corée du Nord pour rencontrer le président sud-coréen Moon Jae-in sur la ligne de démarcation des deux Corées. Il a emporté des toilettes avec lui.

C’est sera une première depuis la fin de la guerre de Corée, il y a 65 ans. Vendredi 27 avril, les dirigeants du Nord et du Sud de la péninsule se sont  rencontrés.  Moon Jae-in a accueilli son visiteur sur la ligne en béton qui marque la frontière. Puis les deux dirigeants sont partis à pied jusqu’à la Maison de la paix, une structure de verre et de béton située du côté sud du village de Panmunjom, où fut signé l’armistice en 1953, où se tiendront les discussions le matin puis l’après-midi.

Les deux délégations ont déjeuné chacun de son côté . Et si Kim Jong un avait une envie pressante d’aller au “petit coin” avant ou après la pause ?

Selon le Washington Post, qui cite Lee Yun-Keol, ancien membre de la garde personnelle de la famille Kim qui a fait défection au Sud en 2005, le leader nord-coréen n’utilise jamais les toilettes publiques. Et cela pour une raison simple : la sécurité nationale. “Les excréments du leader contiennent des informations sur son état de santé donc on ne peut pas les laisser traîner”, explique le transfuge.

Des toilettes personnelles accompagneraient donc le leader nord-coréen à chacun de ses déplacements, même en Corée du Nord. En 2015, le site d’information sud-coréen the Daily NK, citant des sources proches de l’unité de protection des Kim, expliquait que ces toilettes étaient installés dans des véhicules du convoi du dirigeant nord-coréen.

En tout cas, il sera question vendredi de la dénuclarisation de la péninsule coréenne et pourraient officiellement mettre fin à la guerre de Corée. Ce sera aussi une occasion rare de recueillir des renseignements sur Kim Jong-un et son entourage. Si tout se passe bien, une prochaine rencontre très attendue pourrait avoir lieu cette année entre Kim Jong-un et Donald Trump. Et le leader nord-coréen aura sans doute encore ses toilettes pas loin.

Une histoire de renseignements

Mais il est visiblement assez courant que les dirigeants des grandes puissances se déplacent avec leurs propres toilettes pour des raisons de sécurité. Ainsi, la presse autrichienne en 2006 s’était émue que George W. Bush emporte des toilettes lors d’un déplacement à Vienne, et la télévision publique iranienne racontait le 1er novembre 2017 que les excréments et urines de Vladimir Poutine avaient été collectés lors du déplacement du président russe à Téhéran.

En février 2016, un article de Foreign Policy revenait sur ces histoires d’analyse d’excréments de dirigeants au cours du siècle passé. Et rappelait que cela fait partie du travail des services de renseignements afin d’établir des probabilités et de faire des scénarios, mais qu’il y a bien d’autres choses à analyser avant d’en arriver là.

Kabitounou

Commentaires

Articles Similaires