Sports Sur le poteau

KAGAMÉ ET TRUMP ONT EXIGÉ LE LIMOGEAGE DE WENGER

Depuis des mois, Donald Trump  appelle au changement à Arsenal, promettant même de payer de sa poche un nouvel entraîneur pour se débarrasser de Wenger qui, selon le chef d’État américain 《 a déjà fait beaucoup de mal aux supporters des Gunners 》 dont il se revendique. Le milliardaire nigérian Dangote , lui aussi se dit prêt à acheter Arsenal pour se débarrasser du manager français.

Suite à une succession de mauvais résultats Paul Kagamé, le président du Rwanda et fan d’Arsenal a commencé à revendiquer  du sang neuf dans son 《club bien-aimé》. Malgré l’annonce de son départ en fin de saison, il espérait que les joueurs et Wenger allaient jouer à l’union sacrée pour remporter le trophée de la Ligue Europa qui était devenue la seule consolation. Hélas!

Les fans du club de football anglais  sont encore sous le choc après la défaite de leur club  en demi-finale retour. Paul Kagame avait la foi de fervent supporter que son équipe se qualifierait pour la phase finale et, avec un peu de chance, remporterait le trophée. Une victoire aurait permis de faire honneur à l’ancien entraîneur Arsène Wenger, en l’invitant à Kigali pour être décoré après deux décennies dans le club londonien.

En fan inconditionnel d’Arsenal, le président du Rwanda, Paul Kagame, a déclaré sur son compte Twitter que cette défaite était une fin malheureuse pour Wenger : 《Mon point de vue sur mon club bien-aimé Arsenal, cela n’aurait pas dû être le genre de fin pour toute une époque. L’entraîneur part et les trophées tardent, ça fait longtemps ! Je suis toujours un fan engagé. Il faut aussi blâmer les propriétaires》.

Comme Trump, Kagame fait partie des fans d’Arsenal qui ont demandé que Wenger soit remplacé à la tête club. Dans un second tweet, le chef d’État rwandais  a ajouté qu’il espèrait que le club reviendrait bientôt à ses jours de gloire : 《Comme je l’avais dit depuis longtemps et juste comme un bon observateur … quelque chose de fondamental avait besoin de changer dans le club(…) Tout le meilleur à tous ! Nous avons encore besoin d’Arsenal pour revenir là où il doit être – parmi les meilleurs du jeu !》

Après avoir eu tous les honneurs , Arsène Wenger s’en va par une porte dérobée d’une fin de saison cataclysmique, sous les critiques des chefs d’État. Comme le dit un proverbe africain: 《 il ne faut pas attendre le déclin de la pleine lune pour voyager la nuit》.

J. RÉMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires