Accusé levez-vous Afrique

JOSEPH KABILA NÉGOCIE UN POSTE AVEC LE PRÉSIDENT FÉLIX TSHISEKEDI

“Je rends hommage au président Joseph Kabila. Aujourd’hui, nous ne devons plus le considérer comme un adversaire mais plutôt comme un partenaire de l’alternance démocratique dans notre pays“, a déclaré Félix Tshisekedi devant une foule de ses partisans réunis au siège de son parti, l’UDPS, après la publication des résultats.

Arrivé en troisième position alors qu’il se disait en pôle position, Martin  Fayulu  a fait une sortie tonitruante sur RTBF pour dénoncer des résultats fabriqués. Plusieurs voix se sont élevées depuis le 8 janvier  pour décrier une alliance qu’il y aurait eu entre le président entrant et le président sortant.

Pour certains observateurs, le silence de Félix Tshisekedi depuis un certain moment alimentait depuis deux jours la la thèse d’un  arrangement entre le Front Commun pour le Congo, “FCC”, coalition dont le président Joseph Kabila est l’autorité morale et la coalition de l’opposition Cap pour le Changement, “CACH”, qui porte la candidature de Félix Tshisekedi.

“Il n’y a eu aucun accord entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi”, a déclaré le porte-parole de Félix Tshisekedi, Claude Ibalanky. Selon lui, il ne peut y avoir transfert de pouvoir sans pourparlers entre les différents camps.

Le porte-parole de Félix Tshisekedi a expliqué la teneur des discussions entre l’opposant, déclaré vainqueur de la présidentielle par la Céni et le président sortant, avant l’annonce des résultats :

“Une fois que notre victoire est devenue de plus en plus probable, nous avons parlé avec le président Kabila pour réfléchir sur les moyens de s’assurer que la transition sera paisible “, a expliqué le porte-parole de l’UDPS qui nie ainsi toute alliance avec Joseph Kabila .

” Je suis prêt à tendre la main à ceux qui ont gouverné ce pays. Qu’on le veuille ou non, ils ont une certaine expérience, ils ont une connaissance de ce pays. Il y a des choses à faire peut-être ensemble “, avait préalablement  expliqué  sur Top Congo FM, le nouveau chef d’État congolais .

Pour Félix Tshisekedi, il serait « inhumain voire criminel de s’en prendre à quelqu’un qui a permis que la société continue sa vie normale. Il faut l’honorer, lui confier des missions de pacification dans des pays en conflit par exemple ». Joseph Kabila pourrait donc se voir nommé ambassadeur spécial de la RDC dans le nouveau gouvernement.

La Rédaction

Commentaires

Articles Similaires

Laisser un commentaire