Sports

CRISTIANO RONALDO RÉVÈLE LA VRAIE RAISON DE SON DÉPART DU REAL

Quand la presse révélait au mois de juillet que Cristiano Ronaldo allait quitter Madrid, même ses coéquipiers comme Luka Modric n’y croyaient pas et s’amusaient à faire des paris. Le 10 juillet 2018, Marca annonce que  le Real et la Juve ont finalisé le transfert de Cristiano Ronaldo pour 105 M€. On en revient pas, puisque la clause libératoire de la star portugaise était fixée à 1 milliard d’euros. Pourquoi le Real Madrid a donc bradé son attaquant vedette?

Depuis son transfert, ce sont les proches du joueur et les journalistes qui multiplient les explications diverses. C’est au moment où le club madrilène est dans la tourmente, largué en Liga que Cristiano Ronaldo ouvre des portes et son coeur au magazine France Football.

“J’ai accompli beaucoup de bonnes choses à Madrid et passé des moments incroyables, dont je me souviendrai toujours, avec des équipiers de très grande valeur. Les fans, également. Mais je crois qu’après neuf années là-bas, le temps était venu pour moi de changer de club et de bouger”, déclare le désormais attaquant de la Vieille Dame.

Alors que beaucoup d’observateurs liaient le départ de l’attaquant portugais à la revendication d’une augmentation salariale, Cristiano Ronaldo dit qu’il n’est pas un chasseur de primes : “Sinon je serais allé en Chine où j’aurais gagné cinq fois plus qu’ici ou qu’au Real” . Par ailleurs, il dément que le départ de Zinedine Zidane ait provoqué le sien, même s’il reconnaît que cet évènement a eu une influence  : “Ma décision de partir n’a pas été prise en fonction du départ de Zidane. C’est l’un de ces petits détails qui me confortaient dans ce que je pensais de la situation au club. À défaut de me faire partir, cela ne m’a pas retenu.”

Sa seule vraie cause du départ est donc le président de la Maison Blanche, Florentino Perez, avec lequel le courant ne passait pas. ” Les quatre ou cinq premières années, j’avais la sensation d’être Cristiano Ronaldo. Moins après. Je sentais à l’intérieur du club, surtout de la part du président (NDLR : Florentino Perez) qu’on ne me considérait plus comme au début (…) La vérité, c’est que le président me voulait, mais qu’en même temps, il me faisait savoir que mon départ ne constituerait pas un problème”. C’est donc clair: Florentino Perez a poussé Ronaldo dehors pour rester seul maître à bord.

L’attaquant portugais était arrivé au Real Madrid après  remporté un Ballon d’Or et une ligue des champions, à l’époque où la Casa Blanca alignait des fiascos et des éliminations en huitièmes de finale de ligue des champions. Capitaine de la sélection du Portugal, il était relégué derrière Ramos et Marcelo qui sont respectivement capitaine et vice-capitaine. Pendant que le Barça faisait bloc derrière Messi et lui faisaient des propositions d’augmentation de salaire et de prolongations de contrats sur plusieurs fronts, les dirigeants madrilènes ne faisaient tourner Ronaldo en bourrique.

Avec son début de saison tonitruant, l’attaquant portugais de 33 ans dont le Real Madrid s’est débarrassé au prix d’un véhicule d’occasion, se voit gagner son sixième Ballon d’Or. “Je l’ai dit de nombreuses fois, gagner un sixième Ballon d’Or n’est pas une obsession. Et je ne pose pas la question en ces termes-là. Je sais déjà, dans mon fort intérieur, que je suis un des meilleurs joueurs de l’histoire. Bien sûr que j’ai envie de le gagner, ce sixième Ballon d’Or ! Ce serait un mensonge de vous dire l’inverse. Je bosse pour ça. Comme je bosse pour marquer des buts et gagner des matches sans que cela soit une obsession. Le Ballon d’Or, oui, je pense le mériter”, affirme CR7.

Commentaires

Articles Similaires