Sports Sur le poteau

CARTON VERT POUR LES ARBITRES QUI ACCORDENT LES BUTS DE LA MAIN DES JOUEURS FRANÇAIS

La  couverture du quotidien français L’Équipe  de ce vendredi est la photo de l’attaquant français Florian Thauvin qui inscrit le premier but de Marseille de la main. Et le titre qui l’accompagne est ” une affaire en or” . Au micro de Bein Sports et W9, l’attaquant français, trépigne de joie et avoue: 《je la touche de la main》. Mais tous les commentateurs et consultants français trouvent  ce geste périlleux très savoureux puisqu’il débloque les portes de la finale pour l’OM à 83, 1%. L’arbitre français Saïd Ennjimi offre une absolution totale à l’arbitre et Thauvin: 《 pour moi, le but doit être accordé car il n’y a aucune volonté de Thauvin de jouer le ballon de la main. On ne peut pas lui arracher le bras》.

Les règles et principes de l’arbitrage vacillent donc. D’abord, Thauvin n’a pas le bras collé au corps. Ensuite, c’est son coéquipier Payet qui lui adresse la passe. Et c’est lui-même qui met sa tête et sa main. Un jour avant, l’arbitre a refusé le but de Ronaldo contre Bayern parce que la balle avait touché son bras avant qu’il ne marque du pied gauche. Deux jours avant, l’arbitre avait sifflé un penalty contre Liverpool parce que le ballon avait tapé le bras du défenseur qui avait le dos tourné et n’avait aucune intention de faire main. La main de Thauvin vaut de l’or et est donc entrée dans l’histoire comme celle de Thierry Henry qui permit à la France de prendre la place de l’Irlande pour la coupe du monde 2010. Les mains des joueurs français  sont baptisées les mains d’or comme celle de Maradona qui est devenue la main de Dieu. Pas de motif d’indignation.

Autre stade, autre cas: c’est l’arbitre français Clément Turpin qui est désigné pour officier le match de la demi-finale d’Arsenal, le club anglais le plus français. Première minute, première  faute du défenseur d’Atletico Vrsaljko, premier carton jaune. Deuxième faute du même défenseur, carton rouge, expulsion à la 10 ème minute. Contestation de l’entraîneur Diego Simeone, expulsion. Atletico à 10 et sans entraîneur en début d’une demi-finale de coupe d’Europe, tout le monde est content.  L’arbitre français reçoit les ovations sur tous les plateaux de télévision. Personne qui s’offense de cette double sanction sévère arrivée très tôt et qui devait faucher le match.

Mais pour un penalty valable accordé au Real Madrid en fin de match contre Juventus, tout le monde a crié à l’unisson avec Buffon et Chiellini: 《 c’est du vol, c’est trop sévère, l’arbitre a gâché le match qui devait aller à la prolongation, le Real bénéficie toujours de l’expulsion d’un joueur adverse, on ne doit pas choisir un arbitre qui a un lien avec Real, on ne devrait pas expulser Buffon  》.

Non seulement Arsenal a bénéficié des faveurs de l’arbitre français Clément Turpin, mais il a joué en supériorité numérique pendant 80 minutes, plus le temps additionnel qui était élastique comme une prolongation. Malgré tout, le club anglais de l’entraîneur et commentateurs français a été incapable de gagner à domicile. Comme le dit un proverbe africain:《 ce n’est pas la vache qui beugle le plus fort qui donne beaucoup de lait》.

J. RÉMY NGONO

 

Commentaires

Articles Similaires