Accusé levez-vous Afrique France Langue serpentine Opinion Politique Sports Sur le poteau

Georges WEAH annonce la réduction de son salaire

À peine élu au Libéria , Georges WEAH annonce la réduction de son salaire de 25% et la réduction du train de vie des membres du gouvernement.

Le 22 janvier 2018, le Président kenyan Uhuru KENYATTA avait déjà annoncé la réduction de son salaire de 20%, et celui du vice- Président de 10%. Du coup, le salaire du Président de la République est désormais de 8250 euros et il paie lui-même ses impôts.

Pendant ce temps au Burundi, NKURUNZIZA demande au peuple de cotiser pour l’organisation de son élection jusqu’en 2034.
En Côte d’ Ivoire, la croissance profite aux 36 ministres et leurs 9 collaborateurs qui touchent 250 millions par mois, soit 3 milliards par an. Les avantages dépassent le double.


Au Tchad , au Congo, en RDC, en Guinée, au Togo, au Niger, le demande au peuple de serrer la ceinture sans réduire le moindre centime du salaire du chef de l’ État et les membres du gouvernement.


Au Cameroun, les articles 65 et 66 inscrits dans la Constitution obligent le chef de l’ État, les membres du gouvernement et tous les ordonnateurs de crédits à déclarer leurs biens. Non seulement Paul BIYA n’a jamais déclaré son salaire, mais il n’a pas versé un franc symbolique aux impôts depuis 1975, année où il est devenu Premier ministre, jusqu’aujourd’hui où il est chef d’ État depuis 36 ans. Pendant ce temps, c’est le bas peuple qui a supporté les conséquences de la dévaluation et une baisse drastique de salaire.


À peine le FMI vient de débloquer un prêt de 400 milliards de prêt pour le plan d’ajustement structurel de l’ État, Paul BIYA prend le magot et s’envole encore à l’hôtel INTERCONTINENTAL en Suisse avec toute sa famille et collaborateurs. Comme chaque année, on annonce qu’il est dans le coma, il est aux soins intensifs dans une clinique, alors qu’il est entrain de se la couler douce dans sa suite présidentielle de 47 000 euros par jour, soit 30 millions de francs CFA. Quand il reviendra dans deux mois au Cameroun, il sera accompagné par les tambours et klaxons comme JÉSUS CHRIST ressuscité.


Les vrais dirigeants font des sacrifices et les économies pour leur peuple, les PRÉSIDENTS PANAFRICONS ruinent leur peuple pour leur santé et leurs pérégrinations.
J. REMY NGONO

Commentaires

Articles Similaires